Visite des voies occupées anarchiquement par le département des transports et ses démembrements : Un petit tour et puis après ?

Une forte délégation, composée des représentants du Ministère des transports et des Infrastructures, de la Compagnie de la Circulation routière, du Conseil Malien des Transports routiers, de la Mairie du District, a effectué la semaine dernière une visite des voies reliant la tour de l’Afrique à l’échangeur de Yirimadio et celle du 3ème pont de Bamako. Objectif selon la Cellule de Communication du Ministère des Transports et des Infrastructures dans une annonce publiée sur les réseaux sociaux, c’est de constater de visu l’occupation anarchique des emprises de ces voies publiques et d’envisager des mesures concrètes. Mais que peuvent vraiment le Ministère des transports et des Infrastructures et ses démembrements ?

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement tente de libérer les emprises des routes des occupations anarchiques. Toutes ces tentatives se sont soldées par un échec. Du coup, on se demande si un jour, on parviendra à libérer de façon durable ces emprises de routes.

La semaine dernière, c’est une forte délégation, composée des représentants du Ministère des transports et des Infrastructures, de la Compagnie de la Circulation routière, du Conseil Malien des Transports routiers, de la Mairie du District, qui a effectué une visite des voies reliant la tour de l’Afrique à l’échangeur de Yirimadio et celle du 3ème pont de Bamako. La Cellule de Communication du Ministère des Transports et des Infrastructures a, ensuite communiqué sur les réseaux sociaux qu’il ressort des constats faits par la délégation que les pistes cyclables réalisées sur les voies visitées « sont régulièrement occupées par les vendeurs ambulants, les stationnements irréguliers des camions gros-porteurs et des parkings pour les motos taxis et motos tricycles. Certains caniveaux sont devenus, du fait des riverains, des dépotoirs de déchets de toute nature » et de tirer la conclusion suivante : « Ces occupations ont pour effet, la dégradation de la route et l’entrave à la fluidité de la circulation routière ».

L’assurance est donnée que « des mesures seront très bientôt prises en vue de sécuriser ces axes routiers et de fluidifier la circulation ».

L’opération de déguerpissement dénommé Ami Kane, gouverneur du district sous le régime IBK, a été d’une grande envergure. Toutes les voies publiques furent dégagées. D’autres régimes avaient aussi fait la même opération. La question que l’on se pose est de savoir pourquoi toutes ces opérations ont échoué par le temps. On prend quelques jours pour faire une « opération coup de poing » mais, quelques jours, mois plus tard, les mauvaises habitudes reprennent à cause du laxisme des autorités qui devraient assurer la pérennité de l’opération. Du coup, on se demande quelle sera la différence entre les mesures que l’actuel département ministériel et ses démembrements vont envisagées dans le cadre de libérer les voies publiques et celles qui ont été prises par le passé. Comme dirait l’autre, attendons pour voir !

Sinaly

Source: Le Pouce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.