Us et coutume : L’Arche de Kamadjan

Comme l’indique son nom, l’Arche de Kamadjan est un site Historique très visité par les touristes locaux et européens. Il est situé à Siby dans le cercle de Kati dans la région de Koulikoro. Kamadjan est le nom de l’ancêtre des Camara. L’Arche de Kamadjan, situé à 50 kilomètres de Bamako au Mali, se positionne en tant qu’identité pour les familles Camara. Il fut un grand guerrier de Soundjata Keita. Classé patrimoine culturel et naturel du Mali.

L’Arche de Kamandjan est située à environ quatre (4) kilomètres au nord-ouest du village de Siby. Du point de vue typologie du patrimoine, le site est un paysage culturel et naturel, surplombant un massif de granite gréseux qui servait de muraille de protection pour le village de Siby. Concernant l’Arche elle-même, selon la légende, elle est attribuée à Kamandjan Camara, un des lieutenants de Soundiata Kéita. Kamandjan aurait, par démonstration de puissance et de pouvoirs occultes, face à Soumaoro Kanté, Roi du Sosso, sculpté d’un seul coup de sabre une partie du massif de granite afin de frayer un passage pour ses troupes. Selon la légende, il aurait percé, d’un coup de poing, la montagne pour prouver sa force et son courage. Mais, selon une autre version des traditionalistes, l’empereur Soundjata voulait savoir si sa troupe était assez brave et assez déterminée pour gagner une guerre. Il a alors demandé aux guerriers de prouver leur talent et leur engagement. C’est ainsi que Kamadjan prit son arc, tira une flèche sur la falaise et fit un trou énorme en forme d’arche. Ce serait l’origine de la légende de Kamadjan. Majestueusement située à quatre kilomètres au nord-ouest de Siby (commune du Mali), l’Arche de Kamadjan porte un autre nom que les habitants locaux affectionnent : Kamandjan donda na bôda. Cela veut simplement dire : la porte d’entrée et de sortie de Kamadjan. Cette action spectaculaire a fait peur à Soumaoro Kanté et l’amena à renoncer à la bataille contre les troupes de Kamandjan Camara. Elle reste fortement gravée dans la mémoire des populations du Manden. L’Arche est non seulement le témoignage de l’héroïsme et de la puissance tutélaire de Kamandjan, mais aussi un symbole de la détermination de ses troupes à vaincre Soumaoro. Le site de l’Arche de Kamandjan se présente ainsi comme une œuvre historique conjuguée de l’homme et de la nature. Le site a abrité des événements majeurs (réunions de troupes, conseils de guerre, démonstrations de connaissances occultes) pour la formation et l’épanouissement de l’Empire du Mali. Vers 1232, s’est tenu sur le site de l’Arche, sous l’égide de Kamandjan Camara, le premier Conseil de guerre de Soundiata Kéita en exil, auquel dix (10) chefs de guerre du Manden et leurs alliés ont participé. Le site de l’Arche a servi également à préparer la cérémonie d’investiture de Soundiata Kéita après sa victoire sur Soumaoro Kanté, en 1235, lors de la bataille de Kirina. Le site comprend, en plus de l’Arche, la grotte des lions, le lieu de divination, la grotte des sacrifices, les abris sous-roche, le site de Telikourou.

Comme précité, L’Arche dont nous parlons fait l’objet d’un symbole pour le peuplE. D’ailleurs, d’intéressants événements ont marqué cette zone mystérieuse et ont finalement contribué à la fondation du Manden. Il s’agit d’un des premiers États d’Afrique de l’Ouest – situé aujourd’hui entre le sud du Mali et la Haute-Guinée – ayant vu le jour à l’époque de  Soundiata Keita.

Rentré d’exil, un conseil de guerre de Mansa (rois des rois en termes français) Soundiata (fondateur de l’empire du Mali) s’est déroulé en 1232 dans ce patrimoine national. Il y a eu la participation de dix chefs représentant les clans du Mandé. Mais pas seulement ! Puisque cette fameuse Arche Kamandjan a constitué le lieu de création et d’élaboration de la charte du mande.

Cette charte explique les droits de l’homme : droit de vivre, droit d’être libre, droit à l’égalité. Mais aussi, elle déclarait clairement la dénonciation formelle de l’esclavage et de la discrimination.

Oumou SISSOKO

Source: L’Alternance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.