Un mandat sur fond de controverse

Le Conseil de sécurité des Nations unies a révélé, ce 29 juin, le mandat de la Minusma pour un an. Ce renouvellement intervient après des griefs formulés par les autorités de la transition sur certaines dispositions dudit mandat et la mobilisation de certains maliens pour mettre fin purement et simplement audit mandat. Pour beaucoup d’internautes, le gouvernement n’a pas pris en compte la volonté d’une franche importante de la population en acceptant le renouvellement du mandat de la Minusma. Ceux-ci se sentent trahis par les autorités de la transition. C’est le sujet de votre Facebookan du jour.

Boubacar Samake : rien n’est perdu ! A mon avis les Maliens ou encore les africains doivent rester soudés comme deux poumons dans un même corps afin que la révolution en cours puisse réussir. Alors Peuples opprimés d’Afrique, réunissons-nous, l’heure est à la réflexion, le combat pour la liberté a sonné. Ensemble nous vaincrons !

Yacouba Coulibaly : les autorités maliennes font un double jeu ! C’est pour cela que la Russie et la Chine ont baissé les bras. On devrait refuser le renouvellement total de ce mandat. Le Mali ne doit même pas demander l’aide conditionnée. Les autorités ont eu tort !

Diekou Traore : Le Peuple a dit Non à la Minusma, les autorités de la Transition nous ont ignorés, voilà les conséquences. À chaque fois qu’en Afrique un dirigeant ignore la volonté de son peuple, ça fini mal.

À bas les traîtres et ennemis du Mali.

À bas l’impérialisme américain

À bas l’invasion coloniale française

À bas les traîtres de la Transition.

Que Dieu les fasse échouer dans leur complot contre le peuple malien.

Ibrahima Sy : il faut organiser la désobéissance civile en empêchant ces envahisseurs de souiller nos sols ! Bloquer tout mouvement de ces troupes d’occupation !

Soumaïla Goïta : c’est à nous de prendre notre responsabilité face à cette mission d’espionnage et de pillage !

Abdoulaye Bere : je pense que la CDM devrait dénoncer la position actuelle de nos autorités avant de dénoncer celle de la MUNISMA.

Touramagan : avant de critiquer la Russie il faudrait savoir si nos autorités étaient contre ou pour le renouvellement. Et si c’était le cas, Diop n’allait pas faire des recommandations mais plutôt une demande de suspension du mandat. Maintenant c’est le peuple qui va s’en charger !

Toure Bakary Mamadou Fai : comment comprendre qu’après toutes ces années passées de la Minusma au Mali avec zéro résultat, vous avez pu renouveler ce mandat ? Vous êtes déjà à bout du souffle ?

Arouna Konaté : si les autorités de la transition ont accepté le renouvellement du mandat de la Minusma au Mali pendant que la population crie pour son départ, c’est que la transition s’en fou des aspirations de la population malienne. Et par là, nous jeunesse du Mali, à partir d’aujourd’hui, on s’en fou du sort des autorités de la transition. Si l’ONU veut, qu’elle les amène à la CPI, nous, on s’en fou; à commencer par Assimi et Choguel. C’est de l’irresponsabilité de leur part.

Thahirou Kone : voici ce que je craignais. Il ne faut pas tricher avec la Russie. Faisons le choix de la Russie et assumez. Kadhafi a payé de sa vie la transition de son fils !

Cheickne Coulibaly : le gouvernement malien n’a jamais été clair au sujet de la Minusma. La Russie est dix mille fois mieux que la Minusma. Les occidentaux veulent détruire la coopération Mali-Russie. Ils l’ont dit et ils ont posé des actes en Afrique dans ce sens.

Oumar A. Ongoiba : le renouvellement du mandat de la MINUSMA est une haute trahison du peuple souverain du MALI par nos autorités de la transition.

IL ne faut jamais se laisser lécher par un carnivore qui peut te dévorer à tout moment

Mais Dieu restera toujours au contrôle et le peuple ne va pas croiser les bras, inchallah !

Source : Info-Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.