TRANSPARENCE DANS L’ATTRIBUTION DES LOGEMENTS SOCIAUX: BRÉHIMA KAMENA VEUT SAUVER L’IMAGE DE LA TRANSITION

La publication de la liste additive des bénéficiaires de la deuxième tranche des 12 566 logements sociaux de Bamako avait provoqué de vives réactions au sein de l’opinion. Malheureusement, cette affaire a donné de la matière à certaines personnes malintentionnées pour regeler leur compte avec certains membres du gouvernement qui étaient loin d’être associés à ce qui a été qualifié de favoritisme dans l’attribution des logements sociaux. Face aux différentes réactions, le ministre de l’Urbanisme, de l’habitat, des domaines, de l’aménagement du territoire et de la population, Bréhima KAMENA, a pris sa responsabilité pour sauver l’honneur de la transition en suspendant le processus d’attribution. Il a aussi dissous, par la suite, la Commission d’attribution afin de prendre en main le dossier.

Selon les résultats des enquêtes préliminaires, les noms des fils du ministre Bréhima KAMENA et de l’ancien ministre, Me Mountaga TALL, ne figurent sur la liste qui était publiée.
Professeur d’université et consultant auprès de plusieurs institutions internationales, Bréhima KAMENA se caractérise par une intégrité et une probité morale sans reproche.
D’ailleurs, étant ministre, il continue d’encadrer des doctorants à l’Université des sciences juridiques et politiques.
Plusieurs sources concordent à dire que les torts du ministre KAMENA ont été son conformisme et son respect des lois et textes en vigueur en matière d’indépendance d’une Commission de travail au Mali.
Dès son arrivée à la tête du département de l’Habitat, des voix s’étaient élevées pour l’inviter à dissoudre l’ancienne Commission.
Mais fort de son expertise en matière de gestion des ressources humaines, pour avoir été, bien avant d’être ministre, chef de cabinet et deux fois secrétaire général de départements ministériels, M. KAMENA a gardé l’ancienne Commission.
Une décision prise pour éviter d’autres polémiques tendant à discréditer les autorités de la Transition.
Malheureusement, contre toute attente, cette Commission s’est plantée dans son travail et a violé les textes en matière d’attribution des logements sociaux.
Au lieu de dépouiller les anciens dossiers qui étaient à sa disposition, la commission s’est permis de recevoir de nouveaux dossiers.
Ce, malgré les injonctions claires du ministre aux membres de la Commission en ces termes : « Il ne faut plus faire de nouveaux dépôts de dossiers, mais trier les anciens dossiers et attribuer les logements aux plus méritants, c’est-à-dire ceux qui ont postulé plusieurs fois sans réussir ».
L’on se rappelle, cette prise de position du ministre KAMENA lui a valu tous les coups de la part de ses détracteurs.
Par la suite, le temps a donné raison au ministre KAMENA qui a tout fait pour que l’image de la transition ne soit souillée. C’est pourquoi après l’échec cuisant de la Commission, il a décidé de prendre le dossier en main. Il s’est engagé à avoir un œil attentif sur ce dossier sensible afin de tirer au clair les anomalies signalées.
Le premier responsable du département a pris l’engagement auprès des plus hautes autorités de tout mettre en œuvre pour remettre en application le Manuel de procédure d’attribution occultée par la Commission d’attribution afin que les vrais bénéficiaires soient choisis pour l’honneur du Mali Kura.
Comme preuve de transparence, il a été demandé à tous ceux qui ne détiennent pas de récépissé d’en fournir pour ne pas être rayés de la liste. Cette décision concerne les dépôts effectués au niveau de la Commission sous la dénomination « Dépôt Com ».
C’est dire que grâce à la qualité exceptionnelle du Président de la transition, le Colonel Assimi GOITA, qui est difficilement manipulable, le projet des oiseaux de mauvais augure a été voué à l’échec. Eux qui avaient sauté sur l’occasion pour régler leur compte avec le ministre Bréhima KAMENA, considéré comme un pilier essentiel de l’actuelle architecture gouvernementale, compte tenu et son intégrité morale.

PAR MODIBO KONÉ

Source : Info-Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.