Transition : Mécanisme conjoint de suivi du chronogramme mis en place

«On m’a assuré que ces rencontres allaient continuer. La partie gouvernementale va rencontrer aussi la société civile… Tous ces efforts convergent vers la bonne marche du processus de Transition», a-t-il poursuivi. C’est donc avec un optimiste justifié qu’il a quitté le pays vendredi dernier avec sa forte délégation.

ANR : Le Comité indépendant de suivi-évaluation des recommandations installé

Le président de la Transition, Colonel Assimi Goïta, a présidé la cérémonie d’installation des membres du Comité indépendant de suivi-évaluation des Assises Nationales de la Refondation (ANR). C’était le mardi 19 juillet 2022 dans la salle des banquets de Koulouba. Ce Comité indépendant est pluridisciplinaire. Il est composé de juristes, d’experts, de planificateurs, d’anciens ministres et diplomates, ainsi que d’enseignants à la retraite. Leur choix ne relève nullement du hasard, a précisé le Chef de l’État.

«La cérémonie de ce matin constitue un pas supplémentaire de notre peuple dans sa marche résolue vers la refondation de l’État», a déclaré le président de la Transition. Il a rappelé aux membres de ce Comité leurs missions, à savoir mesurer l’exécution et les progrès réalisés dans la mise en œuvre des recommandations des ANR ; collecter des informations ; gérer les bases de données ; suivre les indicateurs de résultat ; produire et publier des rapports.

Selon Amadou Tiéoulé Diarra (avocat et Coordinateur général du Comité), à travers cette cérémonie d’installation, le président Goïta a manifesté l’intérêt qu’il portait non seulement aux travaux des Assises nationales de la refondation, mais aussi à la suite qu’il souhaiterait donner à ce grand dialogue qui a réuni les Maliens venus d’horizons divers et lointains. Il a rassuré le Chef de l’État que leurs rapports seront les baromètres qui vont servir à l’informer sur cette phase cruciale de l’évolution de l’État malien.

ECONOMIE : La Banque mondiale lève la suspension des décaissements en faveur du Mali

A la suite du paiement par l’Etat du Mali de ses échéances dues à la Banque mondiale dès la levée des sanctions de la Cédéao et de l’Uémoa, le vice-président de la Région Afrique de l’ouest et du centre  de la Banque a adressé au ministre de l’Économie et des Finances une correspondance datant du 18 Juillet 2022. Dans cette missive, M. Ousmane Diagana a annoncé à Alousséni Sanou la levée de la suspension des décaissements relatifs aux projets et aux  programmes financés par la Banque mondiale au Mali.

«Nous avons le plaisir de vous informer que la Banque mondiale a reçu tous les paiements en retard mentionnés dans l’avis de suspension et tous les autres paiements dus par le pays membre et l’emprunteur et échus depuis la date de suspension mentionnée dans ledit avis. Le Pays Membre et l’Emprunteur sont donc à jour de tous les paiements qu’ils doivent à la Banque au titre des prêts suspendus. Par conséquent, la suspension des retraits au titre des Prêts Suspendus a été levée à compter du 18 juillet 2022», a mentionné le vice-président de la Banque mondiale dans sa correspondance.

Cette diligence du ministère de l’Économie et des Finances permettra ainsi, dans les plus brefs délais, le déblocage des paiements en souffrance des entreprises concernées et également la relance immédiate des activités desdits projets et programmes.
Source: Le Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.