Tchad: mobilisation contre la France

Une grande manifestation pour réclamer le départ des troupes françaises du Tchad a eu lieu, ce samedi 14 mai 2022, à N’Djamena, Abéché et dans d’autres villes, à l’appel des organisations de la société civile composées notamment de l’Union des Syndicats du Tchad (UST) et Association Tchadienne la Libre Parole à la Jeunesse (ATLPJ).

Dans les cortèges à N’Djamena comme à Abéché, on peut entendre « France barra » (France dégage), et voir des drapeaux français traînés derrière des motos et brûlés. Quelques drapeaux russes sont aussi visibles.

Des stations Total, notamment de Sabangali, Dembe et rond-point double voies, ont été saccagées. Les stations sont désormais quadrillées par les forces de l’ordre et de défense.

L’ambassade de France demande à ses ressortissants de « limiter les déplacements au strict nécessaire » ce week-end.

La manifestation a été envahie par des lycéens qui ont fini par attaquer des symboles de la France (stations Total, drapeaux tricolores…etc)

La base militaire française d’Abéché a été prise d’assaut par les manifestants anti politique française. Le drapeau français a été retiré pour être remplacé par celui du Tchad.

Le gouvernement tchadien a déploré les débordements et appelé au calme et à la sérénité tout en invitant les manifestants à ne pas externaliser les problèmes internes du Tchad.

La France va-t-elle être chassée du continent ? En tout cas, le cas malien est en passe de devenir un cas d’école. Après Bamako qui a manifesté pour soutenir les FAMa, N’Djamena a dit ce samedi basta à la France, Libreville est prête samedi prochain à rentrer dans la danse… Macky Sall avait pourtant laissé entendre que c’est parce que les Maliens étaient des ingrats qu’ils ne voulaient plus de la France qui les avait libéré du joug des djihadistes en 2013. Les Tchadiens et les gabonais qui veulent chasser à leur tour les troupes françaises sont-ils devenus des ingrats comme les Maliens ? Allah Ka tigne dema !

PAR SIKOU BAH

Source : Info-Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.