Sortie ratée du Dr Choguel Kokalla MAIGA: l’ADEMA-PASJ exige sa démission sans dél

Après le parti Yèlèma et le Cadre d’échanges des partis et regroupement de partis politiques pour une transition réussie, l’Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la Solidarité et la Justice (Adema-PASJ) vient de monter sur le créneau pour dénoncer ce qu’elle qualifie de déclaration tendancieuse du Premier ministre, Dr Choguel Kokalla MAIGA. Face à la gravité des propos du chef du gouvernement, l’Adema-Pasj exige sa démission sans délai et appelle le Président de la transition à jouer pleinement son rôle constitutionnel de garant de l’unité nationale, de la paix et de la cohésion sociale.

Dans un communiqué en date du vendredi 22 juillet, signé par son président Marimantia DIARRA, l’Adema-Pasj affirme avoir appris avec stupéfaction, par voie de presse, une déclaration officielle du Premier ministre de la Transition, le Dr Choguel Kokala MAIGA, invitant une partie de la population malienne appelée “Forces du changement» à se préparer pour gagner les prochaines élections générales en vue d’empêcher le retour des “Forces du Mal”.

Pour le parti de l’abeille, le Premier ministre Choguel Kokala MAIGA, suite à une telle déclaration malencontreuse, terreau de la division et de conflits pré ou postélectoraux, n’est plus crédible et, à cet effet, ne saurait être considéré comme l’interlocuteur idéal pour la suite du processus d’une transition de rassemblement et de paix sociale.

« Outré par ces propos tendancieux qui risquent de mettre dos à dos les Maliens dans un contexte déjà éprouvant pour notre pays, l’Adema-PASJ en appelle au Président de la transition à jouer pleinement son rôle constitutionnel de garant de l’unité nationale, de la paix et de la cohésion sociale, pour permettre l’organisation d’élections démocratiques, libres, inclusives, transparentes et apaisées », stipule le communiqué du parti.

Le Parti africain pour la solidarité et la justice (Adema-PASJ) demande au Premier ministre, Choguel Kokala MAIGA, Président du Mouvement patriotique pour le Renouveau (MPR), de faire preuve de courage pour démissionner de ses fonctions sans délai, afin de mieux se consacrer exclusivement, à la préparation des prochaines élections générales, à égalité de chances avec les responsables et militants des autres formations politiques en compétition.

Pour ce faire, l’Adéma-PASJ en appelle au sens patriotique de l’ensemble de la classe politique et des Organisations de la société civile pour unir leurs efforts afin de sortir le pays de l’impasse dans laquelle il est plongé depuis trop longtemps.

« En ces moments particulièrement difficiles pour notre pays qui lutte pour sa survie, l’Adema-PASJ tient à réitérer son soutien franc et sincère au Président de la Transition, en vue de faire face aux multiples défis politique, socio-économique et sécuritaire auxquels le pays est confronté, et cela sans malices de diversion ou de distraction », peut-on lire dans le communiqué signé par le président du parti, Marimantia DIARRA.

PAR MODIBO KONE

Souce: info matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.