SITUATION SÉCURITAIRE : UN EXPERT DE L’ONU CONSTATE UNE AMÉLIORATION

AU MALI DEPUIS LE 8 FÉVRIER, L’EXPERT INDÉPENDANT DES NATIONS UNIES SUR LA SITUATION DES DROITS DE L’HOMME,  ALIOUNE TINE A EXPRIMÉ JEUDI DERNIER, SA SATISFACTION DE L’AMÉLIORATION DE LA SITUATION SÉCURITAIRE DU PAYS.

En visite au Mali depuis le 8 février courant, a exprimé jeudi, sa satisfaction de l’amélioration de la situation sécuritaire du pays, celle de droits de l’homme et des déplacés.

Tine s’est exprimé après de sa sortie de l’audience avec le Premier ministre, Choguel Kokalla, jeudi.

« C’est la première fois depuis ma visite ici au Mali en 2018, qu’il y ait eu une amélioration de la situation de la sécurité, reconnue unanimement à la fois par le commandement militaire, par l’administration territoriale, par la société civile et les populations que nous avons rencontrés », a expliqué l’expert indépendant des Nations Unies.

Alioune Tine témoigne, en outre, que : « Il y a eu une amélioration de la situation des personnes déplacées ».

Il a ajouté, par ailleurs, qu’ « il y a eu une amélioration aussi sensible de la situation des droits humains, les violations et les atteintes aux droits l’homme ont baissé », indiquant que « nous avons également émis des recommandations concernant l’ouverture de l’espace civique parce que nous estimons aussi que les Maliens doivent être unis face aux défis qui existent à l’heure actuelle ».

Au cours de cette visite, Alioune Tine a rencontré les autorités publiques, la société civile, les associations de victimes, les organisations non gouvernementales, le corps diplomatique et les Nations Unies au Mali.

Les discussions ont porté essentiellement sur des progrès réalisés dans la mise en œuvre des engagements souscrits sur les recommandations de sa précédente visite, notamment en matière de lutte contre l’impunité.

Pourtant, l’expert indépendant des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme au Mali, Alioune Tine, avait lors sa visite annoncée du 8 au 17 février courant exprimé sa préoccupation face à la détérioration de la situation sécuritaire.

« Je suis extrêmement préoccupé par la détérioration continue du contexte géopolitique et sécuritaire et la menace que cela représente pour la situation des droits de l’homme, la paix et la stabilité au Mali et au Sahel », avait déclaré Tine.

Aaa

Source: L’Aube

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.