Reprise de la rotation des contingents: la MINUSMA et le Mali entament les discussions

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Abdoulaye DIOP, accompagné de plusieurs autres membres du Gouvernement, a présidé, ce lundi 1er août 2022, une réunion ministérielle avec une équipe de la  MINUSMA conduite par le RSSG, El-Ghassim WANE, pour les mesures à prendre en vue de la reprise de la rotation des troupes de la MINUSMA suspendue par le Mali.

L’objectif de cette rencontre est de dégager un plan optimal permettant de faciliter la coordination et la règlementation de la rotation des contingents, en tenant compte des impératifs de souveraineté et de sécurité nationale exprimés par le Gouvernement du Mali.

Ainsi, cette rencontre s’inscrit ainsi dans le processus d’organisation et concertation autour de la rotation des contingents engagés au sein de la Mission onusienne Mali afin d’éviter toute brouille comme ça été le cas des 49 soldats ivoiriens arrêtés le 10 juillet.

Il ressort des différentes réactions que les deux Parties ont appréciées la tenue de cette rencontre de haut niveau qui a permis de réaffirmer l’engagement mutuel pour davantage de transparence, de confiance et de coordination dans les opérations multiformes de la MINUSMA.

« Les discussions se poursuivront pour que la mission renforce son appui aux efforts du Gouvernement dans la stabilisation du pays et la protection des populations, conformément à son mandat et en étroite coopération avec le Gouvernement du Mali », a déclaré dans un Twitte El-Ghassim WANE, Chef de la MINUSMA à l’issue de la rencontre.

La finalité de cette rencontre, qui va se poursuivre comme annoncé, est d’aboutir à la reprise de la rotation au sein de la MINUSMA suspendue le 14 juillet par les autorités de la Transition. A ce jour, toutes les rotations de contingent militaire et policier de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), y compris celles déjà programmées ou annoncées pour des raisons de sécurité nationale sont arrêtées.

Cette décision du gouvernement de transition était survenue quatre jours après l’incident des 49 soldats ivoiriens arrêtés à l’aéroport international Modibo KEITA de Bamako le 10 juillet 2022.

Face à des incompréhensions liées à cette affaire et l’exécution de certaines missions de la MINUSMA, le secrétaire général adjoint de l’ONU pour les opérations de paix, le Français Jean-Pierre LACROIX a été dépêché dans notre pays où il a effectué une visite de 5 jours.

« Il y a une urgence à ce que nous puissions reprendre ces rotations. Nous le devons aussi à nos personnels qui travaillent dans des conditions difficiles. Nous devons utiliser cette occasion pour clarifier nos propres procédures et s’assurer qu’il y a la meilleure transparence possible entre nous », a-t-il déclaré lors du point de presse qu’il a conjointement animé avec le ministre DIOP.

Pour le responsable onusien,  « la rotation est comme la circulation du sang dans l’organisme si elle s’interrompt trop longtemps on va vers le blocage. On va en infractus. On va vers l’incapacité de pouvoir travailler ».

Par Abdoulaye OUATTARA

Source: info matin 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.