PRIMATURE: CHOGUEL PARTIRA, PARTIRA PAS !

Depuis une semaine, le torchon brule entre le Premier ministre, Choguel Kokalla MAIGA, et certains leaders politiques. Tout est partie d’une déclaration du chef du gouvernement appelant ‘’Forces du changement’’ à se préparer pour gagner les prochaines élections générales en vue d’empêcher le retour des “Forces du Mal”. Depuis lors, des leaders politiques réclament la démission du Dr Choguel Kokalla MAIGA. Sur les réseaux sociaux, les avis divergent sur la question. Certains internautes soutiennent la position des hommes politiques qui demandent la démission de Choguel, tout en rappelant que dans un passé récent il a lui-même réclamé la démission d’un Président démocratiquement élu. Par contre, d’autres estiment que ces partis ne représentent pas le peuple malien et qu’il n’est pas question que Choguel Kokalla MAIGA démissionne. C’est le débat de votre Facebookan du jour.

Cabral Coulibaly : la transition n’a pas intérêt à connaître un 3ème PM. Ces partis politiques qui demandent la démission doivent aller conquérir la confiance des citoyens.

Cabral Coulibaly : au temps d’IBK, ils étaient tous d’accord pour que SBM démissionne, maintenant ils sont en train de faire la même chose, où est le problème ?

Sékou Madani Traore : des Partis politiques désormais virtuels ; qu’ils aillent se faire voir ailleurs. Des malheureux ! Honte à vous ! Qui vivra verra Inch’Allah. Merci à tous les patriotes convaincus et panafricains engagés pour un Mali totalement nettoyé,, libéré unifié, sécurisé, désinfecté et débarrassé de tous les ennemis exogènes et endogènes.

Kãlo Dão : le peuple malien dans sa majorité a confiance au PM. Donc cherchez à avancer ; et que ces soi-disant partis cherchent à travailler !

Bakary Sountoura : si aujourd’hui on est dans la transition, C’est parce que la plupart des politiciens ont trahi le bas peuple et aussi on ne se voit pas dans leur lutte de post-politiques. Courage le vrai citoyen pour la souveraineté de notre Maliba !

Babisko Babisko : on nous parle de politique au Mali ceux qui le font ne savent pas réellement le sens. La politique est faite pour construire un État mais pas pour le détruire. De plus elle n’a aucun fondement basé sur le népotisme, la méchanceté et l’égoïsme. Que nos politiques reviennent à la raison. Ce pays nous appartient tous, mais une chose est sûre, désormais nous ne laisserons personne le détruire pour assouvir ses propres intérêts !

Abdramane Kone : les partis politiques qui ont demandé la démission du PM, qu’est-ce qu’ils ont fait pour notre pays pendant les trente  dernières années ? Vraiment, si ces partis politiques pouvaient nous laisser respirer. Ils n’ont fait que détourner l’argent du contribuable. Vive la transition, vive le duo Assimi-Choguel, vive l’armée Malienne qui monte en puissance.

Cheick Coulibaly : cette transition est pour le peuple et non pour les partis politiques. Nous sommes victimes de leur gestion !

Abdoulaye Koné : ils sont en train de commettre des erreurs certes, mais ils sont nécessaires dans la vie d’une nation. La transition passera, mais le Mali restera. Donc si nous remettons tous nos politiques et institutions en cause, cela va nous rattraper plus tard.

Sori Sogore : pourtant le projet est sur la table hein, sur demande de 90% de la population !

Sekou Bah : ils n’ont pas compris jusqu’à présent que le peuple malien d’aujourd’hui ne les fait plus confiance ; à part quelques-uns qui ont l’habitude d’avoir le prix du pain avec eux.

Sidy Moh Kante : les bons Maliens se souviendront de ces partis politiques lors des prochaines élections. Merci de publier leurs noms.

Coulby Garçon : c’est le peuple malien qui décide, pas les partis politiques. Vive la transition malienne !

Adama Diarra : des fois Djoliba FM, je ne sais pas si vous êtes financé par ces politicards ; mais je me demande quelle est l’opportunité et la pertinence de cette question. Concrètement la démission du Premier Ministre peut améliorer quoi dans la situation actuelle du pays? Ceux qui le demandent n’étaient-ils pas les mêmes aux affaires avant cette transition et qu’ont-ils obtenus en matière de résultats ? Nous sommes en guerre et la survie du pays est menacée, mais c’est le moment pour cette bande d’enfoncer le clou. Les dignes fils de ce pays le bâtiront fièrement. Vive le Mali et bonne suite à la transition responsable.

Damis Diamoutene : ce sont des ennemis du pays ! Parce que, je ne peux pas comprendre qu’au moment où le pays est attaqué ;  que ces partis politiques demandent la démission du PM. Je doute même de ces partis politiques s’ils ne sont pas à la base des attaques.

Yssouf Kone : vraiment ses parties politique en disant les démocrates ; au lieu de sortie pour demander pardon aux peuples maliens pour tous le mal qu’il nous on fait  pendant 30 ans, ils ont plutôt le kilo de demander la démission d’un premier ministre qui fait la fierté de tout l’Afrique !

Soumaïla Sagara : oui il doit démissionner pour l’intérêt supérieur de tous les Maliens. Nous avons besoin d’un PM rassembleur, consensuel qui peut bien unir les Maliens. L’heure n’est pas à la campagne électorale !

Bakary Kelly Diallo : il est plus facile de dissoudre ces partis politiques que de faire partir le PM. La population compte plus de vingt millions de personnes. Or les partis politiques ne sont que 200 et plus.

Source : Info-Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.