POLÉMIQUE AUTOUR DU RECRUTEMENT À LA CANAM : A QUI PROFITE L’INTOX ?

Le dernier recrutement de la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam) a fait couler beaucoup d’encre et de salive. La transparence a été mise en cause par des individus ayant comme sport favori les dénonciations mensongères. Il y a lieu de classer cette information dans la rubrique des fake news.

Le recrutement à la Canam a défrayé la chronique ces derniers temps. Et pour cause, la cabale qui est d’ailleurs en cours est montée de toutes pièces pour jeter le discrédit sur les responsables du service. Après des investigations, il s’est avéré que ces dénonciations sont le sale boulot des détracteurs de la direction.  Au cours du processus de recrutement, les règles de l’art ont été respectées comme il se doit.

A la faveur de la 21ème session ordinaire de la Canam tenue le 24 septembre 2020, le Conseil d’administration a recommandé le recrutement conformément au cadre organique 2013/2017. De ce fait, les besoins en personnel ont été évalués et estimés à 104 conformément au cadre organique 2013/2017.

Les TDR relatifs au recrutement de personnel à la Canam ont été élaborés et une commission indépendante de recrutement a été mise en place. Ce n’est qu’après la mise en place de cette commission que le comité de gestion a été informé du lancement des travaux de recrutement.

 La Canam a eu l’autorisation de l’Autorité de protection des données à caractère personnel. Cette commission indépendante de recrutement a effectué les tâches suivantes : le lancement de l’appel à candidature, la réception et le dépouillement des dossiers sur la base des critères contenus dans l’appel, la publication d’une liste provisoire avec délai de réclamation suivie d’une liste définitive.

Pour convaincre que la transparence a été de mise tout au long du processus, certains candidats ont fait l’objet d’ajout pour combler le trou laissé par les omissions. Pour preuve, ces candidats ont figuré sur les listes affichées au niveau des centres de concours.

C’est ainsi que le concours a été organisé avec plus de 4000 candidats pour 104 postes. La correction des copies s’est opérée dans le respect rigoureux du principe de l’anonymat.

La publication de la liste des candidats retenus pour l’interview a été faite. Les interviews des candidats retenus se sont réalisées aussi conformément à la règle de l’art avant la publication de la liste définitive.

Toutes les décisions relatives au recrutement ont été prises en commission et forcément, ce sont les meilleurs qui ont passé. Rarement au Mali, un EPA recrute dans la transparente comme l’a fait la Canam.

Bazoumana KANE

Source : L’Alerte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.