ONU-FRANCE: MÊME PIPE, MÊME TABAC !

Dans une lettre datée du 15 août et adressée au conseil de sécurité de l’ONU, le ministère des Affaires étrangères du Mali accuse la France de violations répétitives et fréquentes de l’espace aérien malien par les forces françaises. Dans la lettre adressée au secrétaire général de l’ONU, Abdoulaye DIOP, assure que le gouvernement dispose de plusieurs éléments de preuve que ces violations flagrantes de l’espace aérien malien et réclame ainsi une réunion d’urgence sur la question.  La publication de ladite lettre a effet d’une bombe sur la toile qui s’est vite enflammée et exprimé son soutien au Mali. Si la majorité des usagers des réseaux sociaux saluent cette décision des autorités maliennes, d’autres, par contre, plus méfiants n’approuvent pas le lieu de la plainte qui, selon eux, n’aboutira à rien en raison du fait, disent-ils, que le Conseil de sécurité de l’ONU est de mèche avec la France dans cette affaire.

Mohamed Meite Hamed : mais le Mali est souverain, et il peut juger la France sans problème. Quand on est souverain, on doit être indépendant sur tous les plans. Pourquoi faire recours à une autre juridiction !

Pierre Haba : ils font tout pour déstabiliser ce pays, ils allument le feu et après viennent jouer au pompiers !

Kelson Kel’s : dommage que l’ONU n’est pas une institution à laquelle on peut se fier pour de tels soucis.

Max Quayle Tiecoura : le chien ne change pas sa façon de s’asseoir. Créer et soutenir des rébellions semble être la trouvaille de développer ses partenaires africains ? Tout sera mis à nu.

Passi Lokou : heureusement que le régime Malien détient les preuves, sinon cette marraine de djihadistes (France) nierait tout en bloc !

Said Ibrahim Fadjou : même avec des preuves tangibles l’ONU ne va rien faire. Cette organisation est le noyau de la dominance occidentale sur les autres.

Benoît Mahugnon Zounnon : il est temps de combattre ce vieux démon qui plane sur l’Afrique depuis des décennies !

Amadou Assane Gueye : la France ne sortira pas de sitôt de nos affaires. Maintenant, c’est déjà quelque chose, ces preuves, si elles sont avérées. Le soutien de l’Afrique toute entière au pays frère du Mali devrait se faire dans l’immédiat. Il est temps que l’Occident arrête de s’immiscer dans nos affaires.

Abdoulkadiri Nana : l’ONU même est une organisation à la solde de l’OTAN. Tout le monde, sauf les idiots, sait que la France est derrière le Mali. Après la destruction de la Libye, la France avec l’OTAN ont pour plan de déstabiliser l’Afrique !

Sadou Kane : les médias de la France Afrique ; RFI et France 24 ne diffuserons certainement pas cette information.

Pascal Zoéhinga : c’est bien de détenir des preuves mais, là où la plainte a été déposée, je doute que ça aboutisse. L’ONU ooh, France ooh, même pipe même tabac !

Ibrahim Kampo : abattez tout avion qui viole notre espace. Advienne qui pourra. De toute façon, cela va s’arrêter tout à l’heure. On verra si ces petits français vont oser venir sur l’espace aérien malien. Ils retourneront les deux pieds en avant.

Soleyman Wendinmi Sawadogo : le terme patriote ici, c’est de dénoncer au lieu d’accuser. La communication est une arme redoutable de nos jours, et elle doit être employée avec professionnalisme pour les intérêts de la République !

Abdullah Sekou Sow : vous blâmez toujours les gens pour vos échecs. Pourquoi votre radar n’a pas empêché la France de donner des armes à votre ennemi ?

Basser Drb : j’espère que les autorités maliennes ont des preuves solides de ce qu’ils avancent. Parce que les blancs, particulièrement la France, sont capables de tout pour parvenir à leurs fins après l’humiliation qu’ils ont subi au Mali !

Poullõ Pereejõ Sow : c’est une réalité, et l’ONU n’est pas sans le savoir. C’est cette intervention irresponsable et irrespectueuse en Libye qui a conduit à cette déstabilisation des pays du Sahel qui, avant, vivaient en toute quiétude.

Seydou Ouattara : pourquoi ils n’ont pas arrêté les soldats français ? Ils disent qu’ils sont panafricains, et ils maltraitent leurs propres frères africains (les ivoiriens). S’ils ont les preuves de l’implication de la France ils n’ont qu’à arrêter les soldats français aussi.

Norberto Venâncio : de la même manière que vous détenez les soldats ivoiriens pour atteinte à la sûreté de l’Etat malien, vous devez faire pareil, mon Assimi !

Katychou Fatyh : si nos organisations sous régionales étaient dignes, et n’étaient pas dirigées par des poltrons, elles porteraient la voix du Mali dans ce noble et salutaire combat.

Dramane Sidibé : c’est bien ça. Pour une fois, je suis d’accord avec vous, un Etat sérieux réagit avec des preuves à l’appui.

Adama Sacko : la lutte continue, rien ne sera plus comme avant, nous soutenons la Transition pour le bien du peuple jusqu’au bout.

Sadou Kane : très bien fait ; la France a toujours œuvré à déstabiliser par tous les moyens leur ancienne colonie, qui ne se soumettra plus à leur domination.

Herrmann DIBI :  la France a implanté les djihadistes au Sahel, la France a créé la menace terroriste pour nous assujettir parce que nous n’avons pas encore les moyens pour lutter contre les djihadistes. La chute de Khadafi a été prémédité tout comme la création d’une zone djihadiste au Sahel.

Sosco : Si l’Afrique est pacifié on aura plus tout c’est africains qui viennent en Europe sans papier. Donc l’intérêt de l’Europe c’est que vous reste chez vous et pour ça il ne faut pas de méchants djiadistes. Donc ça n’a pas de sens ce que vous dites.

Ælune : Si j’ai bien saisi aucun français n’a le droit d’acheter des Kalash ? Donc au Sénégal on utilise dés gourdins tu t’attends à ce que la France largue des armes tags made in France ou ici c’est paris. ! Des fois faut réfléchir un tt petit peu.

Val : Heureusement qu’on envoie des drones de surveillance, la dernière fois qu’on a laissé une base aux autorités maliennes nos drones ont pris Wagner et des FAMa en train d’enterrer des civils morts pour essayer de faire de la propagande anti France.

Source : Info-Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.