Observatoire national des risques professionnels : Le processus de mise en place lancé à Kayes par le Directeur général adjoint de l’INPS

Le processus de mise en place de l’Observatoire national des risques professionnels a été officiellement lancé à Kayes lundi dernier (1er août 2022). La cérémonie a enregistré la présence du Directeur général adjoint de l’Institut national de prévoyance sociale (INPS) et le conseiller aux Affaires administratives et juridiques du gouverneur de la région de Kayes, respectivement Dr. Mamadou Bakary Diakité et M. Bakary Traoré.

 

Outil d’aide à la décision en matière de gestion des risques professionnels ! Tel est conçu l’Observatoire national des risques professionnels dont le processus de mise en place a officiellement débuté lundi dernier (1er août 2022) à Kayes par un atelier. Les travaux de trois jours prennent fin ce mercredi.

«Le présent atelier, qui constitue la première étape de la mise en place de l’observatoire national des risques professionnels, est la concrétisation d’un engagement pris lors de la célébration de la 26e Journée africaine des risques professionnels tenue le 28 avril 2022 au Mali», a rappelé le DG adjoint de l’INPS, Dr Mamadou Bakary Diakité.

«L’Observatoire national des risques professionnels a pour but d’identifier l’ensemble des risques, y compris les risques nouveaux et émergents, liés à la sécurité et à la santé au travail afin d’améliorer la rapidité et l’efficacité des mesures préventives», a-t-il précisé. Et d’ajouter qu’il a pour missions, de recueillir et de collecter «des données relatives aux facteurs de risques professionnels, notamment celles relatives aux accidents de travail et des maladies professionnelles ; le traitement, l’analyse, la préconisation des mesures préventives et la diffusion des données».  Ainsi, a souligné Dr Diakité, «l’Observatoire fonctionnera en réseau de partenariat du niveau national jusqu’au sein de l’entreprise».

«L’opérationnalisation de l’observatoire conduira vers une bonne gouvernance et plus de transparence dans le management des risques professionnels tant au niveau de l’entreprise qu’au niveau des organismes assureurs», a ajouté le DGA de l’INPS. Et pour lui, «cette implication de tous les acteurs (administration, patronat, travailleurs et spécialistes en santé et sécurité au travail) permettra de détecter les différents problèmes de sécurité et de santé dans nos entreprises et d’y apporter les corrections appropriées». C’est pourquoi, à la cérémonie d’ouverture, il a invité l’ensemble des participants à s’impliquer pour que cet atelier puisse aboutir à des «recommandations pertinentes».

Quant au conseiller aux Affaires administratives et juridiques du gouverneur de Kayes, M. Bakary Traoré, il a salué la Direction générale de l’Institut national de prévoyance sociale (INPS) pour son leadership dans le processus de mise en place d’un Observatoire national des risques professionnels dans notre pays. Il s’est réjoui du choix de sa région (Kayes) pour lancer le processus de mise en œuvre tout en assurant de l’intérêt des autorités administratives et politiques régionales pour cet atelier.

«Je puis vous assurer que les services du travail ainsi que les entreprises de ma région ne ménageront aucun effort pour mettre pleinement en œuvre les activités de ce nouvel outil qui sera mis en place très prochainement», a-t-il déclaré. Et de conclure rappelant qu’il fonde «l’espoir que le présent atelier répondra aux attentes formulées et que ses conclusions et recommandations contribueront à enclencher le processus de mise en place de l’Observatoire national des risques professionnels dans notre pays».

Après Kayes, des ateliers régionaux sont prévus à Sikasso et Ségou avant l’atelier national de validation à Bamako.

M. Bolly

Source: Le Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.