NOUVELLE AFFAIRE DITE D’ÉQUIPEMENTS MILITAIRES : QUI SONT LES TROIS GÉNÉRAUX INCULPÉS ?

La Cour suprême du Mali a placé sous mandat de dépôt, le 17 mai 2022, trois généraux des Forces armées de défense et de sécurité dans le cadre d’une nouvelle affaire d’équipements militaires. Qui sont donc ces trois généraux ?

M’Bemba Moussa Kéita fut Chef d’état-major général des Armées du Mali. Il a été limogé suite aux attaques d’Ogossagou survenues en mars 2019  et remplacé par le général Abdoulaye Coulibaly. Ancien N°2 de l’ONUCI (Mission des Nations Unies en Côte d’ivoire), Général M’Bemba Moussa Kéita a été le ministre de la Sécurité et de la Protection civile dans le dernier gouvernement du Président Ibrahim Boubacar Kéita.

Général Souleymane Bamba a assumé les fonctions de Chef d’état-major de l’Armée de l’air puis celle de Chef d’état-major général adjoint des Armées. Officier réputé brillant, il a été une des pièces maîtresses de la renaissance de l’Armée de l’air du Mali dans le cadre de la mise en œuvre de la Loi d’orientation et de programmation militaire.

Le dernier officier général placé sous mandat de dépôt s’appelle Général Moustapha Drabo. Jusqu’au coup d’Etat du 20 août 2020, il était le Directeur du matériel, des hydrocarbures et du transport des Armées. Un poste que le général Drabo a occupé pendant longtemps.

Dans le cadre de cette nouvelle affaire d’équipements militaires, dont l’enquête est menée par le Pôle économique et financier de Bamako, d’autres personnes se trouvent déjà sous mandat de dépôt. Il est utile de préciser que la constitution malienne garantit à ces officiers-généraux, la présomption d’innocence jusqu’à ce que soit prouvée leur culpabilité.

La Rédaction

Source : Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.