Mohamed Bazoum : “Le G5 Sahel est mort”

Une déclaration du Président nigérien en réaction au retrait du Mali de cette organisation.

Le Président nigérien, Mohamed Bazoum, a déclaré que le G5 Sahel, regroupant cinq pays du Sahel, n’existe plus. Il a fait cette déclaration dans un entretien accordé à des médias français et diffusé mercredi.

“Le G5 Sahel est mort. Depuis le second coup d’État au Mali (en mai 2021), Bamako est dans une fuite en avant qui l’isole en Afrique et nous prive d’une stratégie concertée et coordonnée pour lutter contre le terrorisme”, a indiqué Mohamed Bazoum dans un entretien accordé aux journaux “La Croix” et “L’Observateur”.

Intervenant devant la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU, le secrétaire exécutif du G5 Sahel, Éric Tiaré, a regretté la décision du Mali de se retirer du G5 Sahel. Jugeant cette décision de “regrettable”, il a lancé un appel à l’ONU “pour qu’elle s’implique davantage dans le soutien au G5 Sahel”.

Le Mali a annoncé son retrait du G5 Sahel, dimanche, régissant à “la non-tenue” à Bamako de la 8ème session de la conférence des chefs d’État et de gouvernement à l’issue de laquelle le Mali devrait prendre la présidence tournante de l’organisation.

Le G5 Sahel a été créé en 2014 par cinq pays du Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) en vue de coordonner leurs actions de lutte contre le terrorisme. Il est doté d’une force conjointe composée des armées de ses pays membres.

Source : Anadolu Agency

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.