Mise en œuvre des recommandations des ANR: le Consortium des femmes à pied d’oeuvre

Le mémorial Modibo KEÏTA abrite les travaux de l’atelier d’appropriation et de dissémination des recommandations des assises nationales de la Refondation (ANR) ; du contenu du projet de loi électorale et de la charte de la transition révisée. Initié par le Consortium des femmes dans la transition sociopolitique au Mali, l’ouverture des travaux était présidée par sa présidente, Mama KOITE ; en présence de Me Saran Keita et Mama KOITE ; de Siriman SACKO, consultant et non moins rapporteur des ANR.

L’objectif de cette rencontre, selon ses initiateurs, est de partager avec les déléguées des organisations féminines, les principales recommandations issues des ANR, le contenu du projet de loi électorale et de la Charte révisée.

Pendant deux jours de travail, les participantes vont s’approprier les recommandations issues des ANR relatives au genre ; partager le contenu du projet de loi électorale ; partager le contenu de la Charte de la Transition révisée.

Au terme des travaux, il s’agit d’élaborer des argumentaires de plaidoyer pour une meilleure prise en compte des femmes à travers ces textes et faire des recommandations.

Pour rappel, le Consortium des Femmes dans la Transition sociopolitique au Mali est composé de 5 organisations faîtières féminines qui ont commencé à travailler ensemble depuis 2020. Il s’agit de : la Plateforme des Femmes Leaders du Mali ;  du Réseau des Femmes Africaines Ministres et Parlementaires (REFAMP) ; du Réseau des Femmes Leaders pour la Transformation de l’Afrique / African Women Leaders Network (AWLN), Chapitre du Mali ; du Réseau Paix et Sécurité des Femmes de I’Espace CEDEAO (REPSFECO) et du Réseau de Plaidoyer et Médiation en charge du Suivi de la participation des Femmes dans l’Accord pour la Paix.

À ce titre, le Consortium des Femmes a conçu un programme conjoint qui a bénéficié de l’appui financier de plusieurs partenaires qui lui ont accordé leur confiance.

L`objectif de ce programme conjoint d’appui à la coordination des femmes dans la Transition sociopolitique au Mali est de contribuer au respect des droits de la femme dans le cadre juridico-politique et constitutionnel.

Ledit programme permettra de favoriser leur participation aux différentes prises de décision durant cette période conformément aux textes en vigueur : Loi 052-2015, Résolution 1325 et autres Conventions relatives aux droits des femmes.

D’où l’organisation du présent atelier de dissémination et de restitution des résultats des recommandations des ANR tenues en décembre 2021 ; du projet de loi électorale et du contenu de la Charte de la Transition révisée.

L’activité de restitution, explique Me Saran KEITA, se tient dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations des ANR prévues dans le pays par les autorités de la transition.

Il s’agit à l’occasion de ces travaux de restitution, dit-elle, de permettre à nous les femmes de comprendre, s’approprier le document afin d’avoir une idée nette de tout ce qui va se passer.

En somme, Me Saran Kéita a invité les femmes (lettrées ou pas) à se mobiliser pour aller porter leurs préoccupations afin qu’elles soient prises en compte dans les recommandations qui serviront de base à la refondation du Mali.

Par Abdoulaye OUATTARA

Info Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.