MENAKA : PLUS DE 1500 PERSONNES FUIENT L’INSÉCURITÉ, SELON LE HCR

A Menaka, les populations continuent de se déplacer suite aux affrontements entre le groupe djihadiste EIGS et le groupe armé Mouvement pour le Salut de l’Azawad. Les autorités intérimaires du cercle de Tidermène affirment qu’il n’y a pas encore un site pour accueillir ces déplacés. Le HCR annonce que plus de 1500 personnes ont fui les affrontements.

Le président du collège transitoire de Tindermane, dans la région de Menaka, souligne que les familles ayant fui ces affrontements continuent d’arriver en nombre à Menaka. Intilhimte Ag Erzaye déplore qu’aucune disposition concrète ne soit pour le moment prise pour aider ces personnes.

« Au moment où je vous parle, j’ai treize personnes dans ma cour. Une famille qui n’a jusqu’à présent pas vu leur chef de famille », témoigne le président du collège transitoire de Tindermane. « Comme les gens ont fui, personne se sait qui est vivant ou qui ne l’est pas », rajoute Intilhimte Ag Erzaye.

Selon le représentant du haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés au Mali, la majorité de ces personnes sont des femmes et des enfants. L’organisation annonce que des actions d’aide en faveur de ces personnes sont en cours. « Les hommes ne sont pas très présents. Ce sont surtout des femmes et des enfants qui sont dans le besoin », explique le représentant du HCR Mohamed Touré. Il indique aussi que « ce sont des personnes qui ont été obligées de fuir. Ils sont partis en laissant tout derrière ». Il rappelle qu’ils ont besoin « d’abris, d’eau potable et de médicaments ». M. Toure rassure, cependant, que des dispositions sont déjà prises.

Il faut rappeler que la situation reste toujours tendue dans cette partie nord du pays. Les affrontements entre le MSA et l’EIGS ont fait de nombreux morts.

Source : STUDIO TAMANI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.