MANDAT D’ARRÊT INTERNATIONAL: BOUBOU CISSE POUR L’HONNEUR !

À travers un communiqué publié depuis ce jeudi 28 juillet 2022, la Cour Suprême du Mali a émis un mandat d’arrêt international à l’encontre du Dr Boubou CISSE, ancien premier ministre sous le régime d’IBK, et d’autres anciens ministres. Une décision qui a été prise à la suite de l’ouverture d’une information judiciaire concernant un marché public d’achat de matériel militaire dénommé « Paramount ». Après cette décision de la justice, Boubou pour sa part, a tenté de se justifier dans un communiqué devenu viral sur les réseaux sociaux ce lundi 1er août. Dans cette publication, l’ancien premier ministre se dit absolument serein sur l’affaire de ce marché, et est déterminé à laver son honneur. Comme il fallait s’y attendre, la publication de ce message de Boubou CISSE a suscité de vives polémiques sur réseaux sociaux. Alors que la majorité des internautes lui préconisent de venir affronter la justice de son pays, afin de laver son honneur ; d’autres, par contre, lui conseillent de rester loin du Mali au risque de connaître le même sort que feu Soumeylou Boubeye MAIGA ;

Abdou Laye : Abidjan est un peu loin, et puis il y a du vent. Approche-toi pour parler ; comme ça, on va bien vous entendre Mr le ministre. Même si c’est à Zégoua on va entendre !

Mohamed Koné : viens rapidement au Mali et on va régler ça en famille. C’est entre nous les frères maliens. Si vous avez l’amour de notre pays, il faut venir pour s’éclaircir. Un peul digne de ce nom ne fuit jamais, il sauve son l’honneur. Bravo à tous les enseignants du Mali en particulier, mais de l’Afrique en générale. Visiblement, l’histoire à rattraper Boubou sur l’article 39 de la synergie le temps est le meilleur juge. Wait in see !

Abdramane Samaké : soutien total à vous ! Surtout, ne viens pas au Mali maintenant, sinon vous allez mourir comme l’autre ancien premier ministre, sans jugement. Car, ils savent bien qu’ils ne peuvent pas vous jugez. Ils veulent juste se débarrasser de vous. Sinon comment comprendre que dans une affaire militaire qu’aucun haut gradé de l’armée ne soit impliqué ? C’est du folklore ! Soyez prudent, ils veulent juste t’empêcher d’être candidat en 2022 !

Ténéman Kante : Waw ! Kô il est innocent. Mais pourquoi fuir ? Rentre dignement et on va bien régler dignement aussi !

Balla Bacary Dembele : nous voulons juste que tu viennes dire ça simplement, devant la justice de ton pays.

Amadou AL Saoud Ben : soutien total à vous Mr Cissé, le gouvernement-là n’a aucun projet pour ce pays. À part des propagandes seulement, sinon le pays a d’autres et sérieux problèmes que ça, qu’ils donnent la suite de l’enquête sur Moussa Diawara ; et Karim Keita. Soutien total encore !

Salihou Maïga : le juge comprendrait mieux si vous tenez tout ce discours devant lui. On ne fuit pas la justice d’un pays qu’on souhaite diriger un jour. C’est aussi simple que ça.

Mahamadou Diarra : Dieu ne dort pas ; il ne dormira jamais. Même si tu étais loyal dans la gestion financière du pays n’oublie pas que tu ne seras jamais pardonné par nous les enseignants…

Mamadou Lamine Diarra : tout ce qu’on aurait voulu lire de ce beau discours, c’est «je rentre au pays (Mali) pour répondre à l’appel de la justice» ; mais hélas ! encore des belles paroles !

Cherif Mahmoudou Haidara : surtout, ne viens pas du tout, car le Mali n’a jamais une justice indépendante surtout maintenant, et nous sommes tous témoins de ceux qui sont arrivés à feu Boubeye MAIGA ici tout récemment !

Moussa Famakan Keita : on te croit maintenant, il faut venir te justifier en personne !

Drissa Kone : humm ! En tout cas nous on est ici au Mali quel que soit les défis. Nous n’avons pas le temps pour des jolis discours, en tout cas, nous les enseignants du Mali ne croient pas un seul mot de ton discours !      

Sory Traore : mais viens alors laver ton honneur devant le peuple si tu ne te reproches rien, et soit accompagner de Tieman Coulibaly sans oublier Karim Keita. N’ayez donc pas peur de rentrer, surtout que le peuple malien sera là pour vous soutenir !

Cheickna Tandia : c’est ton problème, en tout cas, an ti yafama ! wa Allah ti yafama !

Indéblonnable Dramane Sidibe : dormez tranquillement, Mr le ministre. Quand un gouvernement manque de vision, il évite la réalité et fait ce que les gens aiment, rien que du populisme !

Hamadoun Boureïma Maïga : ce qui m’étonne, on dirait que le Mali est dirigé par les réseaux sociaux, parce que, tout le monde se justifie à travers ces mêmes réseaux sociaux. Aaah kabako !

Khemith Fatogoma Maiga : ta modeste contribution pour le Mali serait de nous retrouvée ici au pays pour nous expliquer tout ça en français facile et devant la justice !

Sekou Madani Traore : il fallait d’abord te regarder dans le Miroir mon cher. ‘‘Laissons le mouton courir, la Tabaski va venir InchAllah’’ ! Heureusement chacun connaît chacun au Mali désormais. Pour un Mali totalement nettoyé, Libéré, unifié, sécurisé, désinfecté, et débarrassé de tous les Ennemis endogènes et exogènes. Merci à tous les patriotes convaincus et panafricains engagés.

Source : Info-Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.