MALI : LE MOUVEMENT ANTI-FRANÇAIS YEREWOLO S’ATTAQUE MAINTENANT À L’ONU.

Le mouvement issu de la société civile malienne Yerewolo demande l’expulsion des casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) avant le 22 septembre, jour anniversaire de l’indépendance malienne.

Les 15 000 hommes de la force de l’ONU assistent les militaires maliens dans leur lutte contre les djihadistes depuis 2013. Lors d’une manifestation organisée le 5 août dernier, Yerewolo a accusé la Minusma d’être “une force d’occupation, qui ravive et entretient la peur, les divisions ethniques et la méfiance entre les communautés au Mali”, rapporte des médias locaux. “Le terroriste au Mali, c’est la France, et quand nous avons chassé la France, ce qui est resté, c’est la Minusma. Tout ce qui se passe au Mali passe maintenant par la Minusma. C’est pourquoi le seul ordre du jour est le départ de la Minusma pour que nous puissions retrouver la paix, car nous avons perdu notre souveraineté” a déclaré devant la foule Cheikh Ballo, un partisan de Yerewolo. Les membres de Yerewolo ont commencé à faire parler d’eux en 2020 suite à l’organisation de nombreuses manifestations demandant le retrait des militaires français de la mission Barkhane. Avec l’annonce du départ des forces françaises, le mouvement a fait de la Minusma son nouveau combat, non sans effet sur les militaires au pouvoir. La junte a depuis suspendu la rotation des troupes de maintien de la paix et expulsé le porte-parole de la mission de l’ONU. Selon diverses sources, ce mouvement et plus particulièrement son président, Adama Ben Diarra, sont financés par Evgueni Prigojine, oligarque russe proche du Kremlin et propriétaire du groupe Wagner. Adama Ben Diarra, très proche de la junte au pouvoir, a par ailleurs été sanctionné par l’Union Européenne pour avoir “fait obstruction et compromis la réussite de la transition politique du Mali”.

Source : Defense-zone.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.