MALI: LA JUNTE S’OCTROIE DEUX ANNÉES DE PLUS

Dans un décret publié lundi 6 juin, le colonel Goïta a fixé l’élection présidentielle en mars 2024.

Le bref décret est tombé lundi soir, lu rapidement à la télévision nationale. La junte au pouvoir à Bamako s’octroie deux années de plus, à dater de mars dernier, pour achever la transition. Les futures élections se tiendront donc officiellement en mars 2024.

L’annonce a moins surpris par son contenu que par sa temporalité. Les militaires, à la tête du Mali depuis le coup d’État d’août 2020, avaient déjà dit leur intention de fixer un délai de 24 mois. Elle arrive en revanche deux jours après une réunion de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), à Accra, précisément convoquée pour décider des relations à venir avec le Mali, et dans une moindre mesure avec le Burkina Faso et la Guinée, eux aussi dirigés par des officiers putschistes.

La Cédéao exigeait de Bamako une transition de maximum seize mois pour lever les lourdes sanctions qui frappent le pays. Ces dernières avaient été imposées en janvier après que la junte a exigé de demeurer au pouvoir cinq années de…

Source: lefigaro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.