MALI : IL FAUT UN DISCOURS PLUS RASSEMBLEUR AU SOMMET DE L’ETAT !

Il faut peut-être aussi, modestement, reconnaître la contribution de nombreux citoyens anonymes qui ont lutté dans l’ombre avec leurs moyens de bord, en toute discrétion mais de façon efficace sans rien revendiquer à leur profit de cette victoire.

Un discours rassembleur, disons, unificateur, serait de dire que c’est la victoire de tous les Maliens y compris ceux qui s’étaient opposés à la lutte et qui en sont bénéficiaires aujourd’hui à cause des principes de la démocratie. Seuls ceux qui ont commis des crimes doivent être inquiétés.

Le Mali Kura ne sera jamais construit sur un esprit de vengeance, d’exclusion non justifiée par la justice, de clans, de corporatisme et de privilèges indus. Tous les Maliens seront égaux en droits et en devoirs.

Les urnes seront le seul arbitre pour départager les projets de société détenus par tous les leaders qu’ils se disent politiques ou non dès l’instant qu’ils veulent prendre le destin de notre peuple en main.

Les urnes sont le meilleur arbitre et la manière la plus pacifique et la plus juste d’accéder au pouvoir. C’est pourquoi elles bénéficient facilement d’une reconnaissance internationale.

Les urnes ne sont pas incompatibles avec le patriotisme et ne doivent pas être rejetées parce que certains les ont instrumentalisées pour leurs intérêts égoïstes au détriment des intérêts de notre peuple. Notre combat le plus sûr doit être de mettre en place un système électoral crédible.

Ceux qui étaient au pouvoir ont des droits. S’ils sont coupables de crimes, ils doivent le payer sans complaisance. À défaut de jugement, ils gardent leurs droits qui sont les mêmes que ceux qui ont lutté contre le système.

C’est pourquoi, la démocratie permet aux pays qui l’adoptent et l’appliquent bien, de sortir du cycle de vengeances et représailles que génère le plus souvent les luttes pour le pouvoir.

Le discours au sommet de l’Etat, doit-être, à l’heure actuelle, plus rassembleur ; plus conciliant. Nul besoin de diviser les Maliens, de les catégoriser pour se donner une chance de rester au pouvoir. Pour cela, le colonel Assimi Goita doit reprendre la main et appeler tous les Maliens au rassemblement ; à l’union ; à la solidarité sans lesquels, le pays va droit au mur.

Sinaly

Source : Le Pouce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.