MALI : HAUSSE DES PRIX DE CARBURANTS

A partir de ce jour, jeudi 17 mars 2022, le prix de l’essence passe de 663 FCFA à 762 FCFA et celui du litre du gasoil de 593 FCFA à 760 FCFA.

L’annonce a été faite hier mercredi par la commission de suivi des prix du pétrole, composée des représentants du gouvernement, des consommateurs et du groupement des maliens professionnels du pétrole (GMPP), lors d’une rencontre à la Direction nationale des produits pétroliers (ONAP).

Alors qu’au le Mali, depuis « novembre 2020, les consommateurs ont acheté le carburant au même prix de 663 Fcfa pour le super carburant et de 593 Fcfa pour le gasoil », a expliqué Modibo Gouro Diall, Directeur Général de l’ONAP, ils connaîtront une augmentation de 14% pour l’essence et de 28% pour le gasoil à compter d’aujourd’hui.

Cette flambée des prix des carburants n’est pas une conséquence de l’embargo de la CEDEAO et de l’UEMOA parce que les produits pétroliers n’étaient pas sous embargo, mais plutôt à la crise ukrainienne qui a eu des répercussions sur les prix des produits pétroliers dans le monde.

« Avec le ramadan qui approche où habituellement les prix de tous denrées augmentent, cela n’est pas de bon augure », craint une consommatrice rencontrée à la station Shell où tout comme à Total, la montée des prix n’est encore effective ce matin.

Pour le DG de l’ONAP, la hausse aurait été plus pire sans l’appui de l’Etat qui a réduit le transport, la taxe, la redevance d’usage routier et les opérateurs pétroliers qui ont accepté de renoncer en guise d’accompagnement des autorités maliennes à une partie de marge. « Ce qui fait que, ça nous donne encore des prix de 762 Fcfa par litre pour le super carburant et 760 Fcfa pour le gasoil ».

Aly Asmane Ascofaré

Source : Journal du Mali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.