Mali : des « dysfonctionnements » au sein de la Minusma à l’origine de l’interpellation des 49 soldats ivoiriens ?

Plus de deux semaines après l’interpellation des 49 militaires ivoiriens à Bamako, la Minusma reconnaît que certaines procédures « n’ont pas été suivies ». Un début de réponse qui peine encore à faire la lumière sur la situation.

Première ébauche d’explication pour la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali, la Minusma. Près de deux semaines après l’interpellation, le 10 juillet, de 49 soldats ivoiriens à Bamako, la mission onusienne s’est adressé au ministère des Affaires étrangères malien à travers une note verbale qui a fuité sur les réseaux sociaux.

Le document, qui a été émis deux jours avant la visite du secrétaire général adjoint de l’ONU pour les opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix, arrivé au Mali ce dimanche 24 juillet, n’apporte que peu d’éclairages sur la situation.

Source: le pays

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.