Mali : 3 civils tués lors de manifestations à Ménaka (Minusma)

Au moins trois (3) civils ont trouvé la mort et un Casque bleu de nationalité nigérienne blessé dans des manifestations contre le Mouvement pour le Salut de l’Azawad – Dawsahak (MSA-D) et le Groupe d’Autodéfense Touareg Imghad et Alliés (GATIA) à Ménaka, dans le nord du Mali, a indiqué, lundi, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma).

Les « manifestations du 23 juillet courant à Ménaka de la population contre des éléments du MSA-D et GATIA (…) ont dégénéré en actes de violence, faisant 3 morts et des blessés, dont un bébé », a déclaré la Mission onusienne.

La même source note qu’ « une patrouille du bataillon du Niger de la Minusma et des éléments des FAMa se sont rapidement rendus sur les lieux, pour calmer la situation et protéger les civils, y compris au camp de déplacés ».

« Certains individus parmi les manifestants ont lancé des pierres contre les véhicules des Casques bleus, blessant un soldat et endommageant trois véhicules », poursuit-elle.

Et d’ajouter : « Les Soldats de la Paix de la Minusma, avec les FAMa, ont poursuivi, dans le calme et la retenue, leur mission de Protection des Civils. Ils ont continué les patrouilles de sécurisation et de protection ».

Ces informations ont été confirmées par des autorités administratives de la région de Ménaka.

« Malheureusement nous avons enregistré des morts dont un vieillard, une femme portant son enfant sur le dos ont été atteint par des balles perdues, l’enfant est actuellement dans le coma, sa mère est présentement au dispensaire » a déclaré à l’Agence Anadolu, Nanout Koita maire de la Commune rurale de Ménaka.

« Suite à ces manifestations, nous avons tenu une réunion à la maison des jeunes pour demander à l’armée d’établir l’ordre. L’armée malienne a quadrillé la ville pour rétablir l’ordre et la quiétude » a-t-il ajouté.

L’objectif de ces manifestations visait à protester selon les jeunes manifestants contre les raquettes de ces groupes armés sur la route Menaka-Gao.

AA / Bamako / Amarana Maiga

 

Source: AA.Com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.