MALI : 2 ENFANTS TUÉS SUITE À DES TIRS D’OBUS DANS DEUX LOCALITÉS DU CENTRE (ARMÉE)

Au moins douze obus de mortiers de 82 millimètres ont visé lundi simultanément les localités de Teninkou et Diondiori dans le centre, tuant deux enfants et blessant quatre autres civils, a annoncé l’état-major général des Armées du Mali dans un communiqué consulté par l’Agence Anadolu.

« Le 9 mai 2022 vers 5h00, des tirs d’obus de mortiers de 82 mm des groupes terroristes ont visé simultanément les localités de Teninkou et Diondiori », a déclaré la même source.

Et d’ajouter : « A l’issue des missions de localisation et de ratissage sur les zones de provenance des tirs, de même que l’évaluation sur les points d’impact, les FAMa ont enregistré le bilan suivant : à Teninkou, 02 obus comptabilisés, tirés à partir du Nord de la localité de Diafarabé et ayant raté leurs cibles, pas de victime ».

En outre, le Colonel Souleymane Dembelé, directeur de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa) précise que « les tirs contre batterie des FAMa ont détruit le pas de tirs ennemi avec le bilan d’un terroriste blessé, interpellé et pris en charge au niveau du Centre de Santé Communautaire de la localité avant sa mise à disposition à la prévôté ».

La même source souligne que « dans la localité de Diondiori, 10 obus comptabilisés, tirs à partir de la rive droite opposée, dont 3 ont atteint la localité, tentatives de destruction du réseau GSM, 02 enfants tués âgées de 4 à 7 ans, 4 civils blessés, 03 petits ruminants tués et des graves dommages sur les maisons touchées ».

L’état-major général des armées explique, en outre, que « dans la localité de Youwarou, ce 9 mai 2022, vers 6h30, malgré les tirs de sommation, un suspect s’étant aventuré dans le périmètre de sécurité du camp de Youwarou, n’a pas rebroussé chemin et a été pris pour cible par la sentinelle », précisant que « les dispositions sont en cours pour des enquêtes de la gendarmerie en vue de déterminer les conditions de sa mort ».

Le Mali a basculé depuis 2012 dans une crise sécuritaire, nourrie d’attaques terroriste et de conflits communautaires.

Source : Anadolu Agency

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.