LUTTE CONTRE L’INSÉCURITÉ À BAMAKO: DES INTERPELLATIONS ET LA RÉCUPÉRATION DE MATÉRIELS PAR LA POLICE

La lutte contre l’insécurité notamment dans la ville de Bamako est devenue une priorité pour les autorités. Une patrouille menée par la Police nationale  a permis l’interpellation de 30 personnes et la saisie des engins à 2 roues pour défaut de pièces.

Ici à Bamako comme dans le reste du pays, des mesures sont en train d’être prises par les autorités du pays, notamment les forces de sécurité dans le domaine de la sécurisation des Maliens et de leurs biens. En effet, les opérations de descente de la Police dans les nids criminogènes se poursuivent. Elles visent à arrêter les malfrats et créer dans leur milieu un climat d’insécurité.

Selon des informations relayées par la Police nationale sur sa page, le vendredi dernier, à partir de 23 heures 30 min, sur instruction du directeur général, l’Inspecteur général, Soulaïmane Traoré et sous le leadership du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général de Brigade, Daoud Aly Mohammedine s’est déroulée dans le marché de bétail de Faladiè, une opération spéciale de descente. Ladite opération a regroupé toutes les unités spécialisées de la Police nationale à savoir la BSI, la BAC et l’UMSI. Elles ont été appuyées par la Garde nationale, le GMS-MO, le 7e et le 10e Arrondissement.

Cette intervention efficace des forces de sécurité a permis l’interpellation de 30 personnes et la saisie de 2 engins à 2 roues pour défaut de pièces. Également, une autre descente des forces de sécurité du dimanche dernier aux environs de 6heures,  au marché Médine, précisément à Moussobougou a été fructueuse. À l’issue de l’opération, 63 suspects ont été interpellés et des matériels également saisis. Il s’agit de 2 motos (une Jakarta et une TVS), 2 tenues militaires, 2 bérets de l’armée de (terre et de l’air), 4 machettes, 12 couteaux et un gourdin.

Cette détermination de la Police nationale aura le mérite de dissuader les malfaiteurs, rassurer les populations au plan sécuritaire. Afin d’atteindre cet objectif, les autorités policières comptent sur la franche collaboration de la population, en dénonçant toutes personnes suspectes. Ce geste est salué par les plus hautes autorités qui encouragent au renforcement des mesures. Elles demandent l’accompagnement de la population contre l’insécurité qui mine le pays.

Lassana SOW 

Source: LE COMBAT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.