Lutte contre la maladie à coronavirus : Keïta Aminata Maïga fait œuvre utile au Camp 1 de gendarmerie

Dans le cadre  de la riposte contre la pandémie à coronavirus au Mali, la première dame, Keïta Aminata Maïga,  a, à travers l’ONG Agir Mali, offert des kits de lavage de mains à la région de gendarmerie de Bamako.

Visiblement requinqué pour ce geste de la première dame, le commandant de région de gendarmerie de Bamako, le colonel Alpha Yaya Sangaré, accompagné de son commandant de compagnie rive gauche, le capitaine Lassana Tamba Keïta, son adjoint, capitaine Mohamed Diarra, le commandant de brigade de recherches du Camp 1, le lieutenant Mohamed Elmeidy Ag Iddias, et plusieurs autres éléments, a procédé à l’inauguration officielle de ces kits, le jeudi 14 mai 2020, dans l’enceinte du Camp 1.

Montrant en premier l’exemple à ses hommes, le colonel Alpha Yaya Sangaré a mis à profit cette occasion pour saluer à sa juste valeur l’épouse du président de la République, tout en incitant les uns et les autres au respect des mesures barrières édictées par les autorités sanitaires. «L’application stricte du port des masques dans l’enceinte du Camp 1 pour tout usager est non négociable. Nous mettrons un dispositif dès à l’entrée du Camp ce lundi pour faire respecter la décision du gouvernement», a-t-il insisté, avant de remercier une fois de plus la première dame d’avoir pensé à sa région et à ses unités pour le don.

Ousmane DIAKITE

DON DE SANG

La gendarmerie nationale donne le bon exemple

‘’L’élève Gendarme sauve une vie’’, c’est le thème de la campagne de don de sang, organisée le mercredi 13 mai 2020 à la caserne Chef d’Escadron Balla KONE, sise à Faladiè.

L’opération qui s’est achevée le jeudi 14 mai 2020 a duré deux jours. Elle a été possible grâce au partenariat entre le Commandement des Ecoles et Centres de Formation de la Gendarmerie Nationale et le Centre National de Transfusion Sanguine (Cnts). Il s’agissait de répondre en partie aux multiples demandes de sang exprimées par nos structures sanitaires.

Pour le Lieutenant-colonel El hadji Belco Diallo, Commandant des Ecoles et Centres de Formation de la Gendarmerie Nationale, c’est un geste de solidarité à l’endroit de leurs concitoyens. Il a précisé que ce don de sang a été fait sur la base de volontariat et il a concerné les élèves gendarmes, le personnel de l’encadrement et l’ensemble des personnels des unités au sein de la caserne Chef d’Escadron Balla Koné.

L’élève Gendarme Assétou Traoré, donneuse de sang, s’est réjouie de participer à cette activité salvatrice car, selon elle, ce geste permet de sauver des frères et des sœurs. Elle a exhorté ses camarades de promotion à s’investir massivement, avant de promettre de s’engager davantage, même au-delà du centre de formation.

Le Médecin Chef des Ecoles et Centres de Formation de la Gendarmerie Nationale, le Capitaine Marius P. Sanou a annoncé que près de deux cent (200) poches de sang ont été collectées. Il a remercié la hiérarchie de la Gendarmerie et le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) pour leur disponibilité et leur accompagnement. Quant au professeur Lieutenant-colonel Alassane BA, pharmacien militaire et Directeur adjoint du CNTS, il a exprimé toute sa satisfaction pour le résultat obtenu qui sera d’un apport inestimable dans la prise en charge des malades surtout en cette période de Covid-19 et du mois de carême où la mobilisation des donneurs de sang n’est pas assez facile.

Ousmane DIAKITE

Source: Soleil Hebdo

Laisser un commentaire