LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : « LE COLONEL ASSIMI GOITA DOIT ROUVRIR LES DOSSIERS DES FONDS ALLOUÉS À LA LUTTE CONTRE LE COVID-19 » DIXIT DJENEBA N’DIAYE

ALLIÉE DU PRÉSIDENT DÉCHU, L’UNIQUE FEMME QUI LORGNAIT LA MAGISTRATURE SUPRÊME EN 2018 S’EST CONFIÉE SUR LA SITUATION DU PAYS OÙ LE POUVOIR EST DÉSORMAIS DU CÔTÉ DE KATI COMME EN 2012. SI ELLE PLAIDE POUR UN ALLÈGEMENT DES SANCTIONS IMPOSÉES AU PLAN SOUS RÉGIONAL, DJEBOU N’DIAYE INVITE À NE PAS METTRE AUX OUBLIETTES CERTAINES AFFAIRES QUI FURENT SOUS LES PROJECTEURS CES DERNIERS MOIS.

D’emblée, Mme Djeneba N’Diaye condamne le renversement du régime d’IBK. Ce qui ne l’a pas empêché d’inviter les militaires aux affaires à assurer une bonne transition pour que le Mali sorte de la crise sécuritaire qu’il traverse. La présidente du mouvement MALI DJOTON dira que « Les sanctions de la CEDEAO doivent être moins sévères et allégées ». Son appel à l’endroit de la junte de Kati est celui d’une diplomatie réussie lors du sommet d’Accra où le Mali sera à l’ordre du jour. Une levée du blocus ne peut que rétablir la paix au Mali dans ce contexte délicat pour la femme qui a mouillé le maillot face aux 23 candidats (tous des hommes) de la dernière présidentielle.
Néanmoins, celle qui vient de fêter ses 57 bougies ne cache pas que la priorité de l’heure est la lutte contre la corruption notamment au niveau de l’Economie nationale. Alors que les regards sont tournés sur la formation du prochain gouvernement de Transition, DJEBOU jette un pavé dans la mare : elle remet au goût du jour, la riposte contre le Coronavirus. A l’avènement de la pandémie, le gouvernement d’alors a demandé au peuple de mettre la main à la poche dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.
D’une part il y a eu des réticences à contribuer car l’on ignore jusque-là la gestion faite des fonds relatifs à l’effort de guerre en 2012. Pis, le fonds dédié au covid 19 a vu naître un bras de fer entre le ministre de la santé d’alors Michel Sidibé et le PM Dr Boubou Cissé sur la gestion du compte. La tutelle de l’action sanitaire indiquait ne pas savoir les orientations faites des contributions nationales et le Chef de son gouvernement n’a pas apprécié, et verra le jour une guerre de clochers.
« Dernièrement plus de 500 milliards de Francs CFA furent octroyés pour le COVID 19, et cet argent semble avoir été détourné. Il faut tirer ça au clair avant que l’on ne classe ce dossier aux oubliettes. La junte se doit de remettre sur la table le sujet des fonds alloués à combattre le covid 19 » argumente l’Ambassadrice pour la paix auprès de l’ONU. D’ici là, DJEBOU ne compte pas rester inactive : elle s’engage à continuer à travailler avec les femmes maliennes en tant qu’Ambassadrice dédiée à la cohésion sociale au Mali. Le bien-être des enfants et leur scolarisation sera au cœur de ses actions dans ce contexte de reprise des classes.
La balle est désormais dans le camp des nouvelles autorités du Mali qui tablent désormais sur la mise en place du collège censé proposer les éventuelles personnalités à même de conduire la mission de la Transition qui prendra fin dans 18 mois!
Idrissa Keïta

Source:  Le Point

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.