L’imam Mahmoud Dicko au Bénin

L’Imam Mahmoud Dicko, ancien Président du Haut Conseil islamique du Mali a participé, le 13 août dernier à la cérémonie d’investiture du Président de l’Union Islamique du Bénin, Boukary Idriss. Ce dernier est un grand guide spirituel des Oulémas et Erudits du Bénin.

Arrivé le vendredi 12 août dans la capitale économique du Bénin, l’Imam Dicko a dirigé la prière de la plus grande mosquée de Cotonou. Selon la page facebook «le peuple avec l’Imam Dicko», «depuis 1993, c’est la première fois que l’imam de cette mosquée cède sa place à un autre Imam pour diriger la prière».

Minusma : les rotations des contingents reprendront ce lundi

Selon notre confrère « L’enfant Peulh », « les rotations des contingents de la MINUSMA vont reprendre ce lundi, après l’établissement de nouvelles procédures convenues entre la mission onusienne et le gouvernement lors d’une réunion le 1er août ».

«Les autorités maliennes ont très rapidement approuvé les requêtes de vols transmises par note verbale, et il est prévu que les rotations recommencent dès ce lundi, comme cela a été prévu par la MINUSMA », indique la mission onusienne dans un communiqué, selon le confrère.

Dettes du Mali : les impayés intégralement soldés !

Dans un avis aux investisseurs et partenaires techniques et financiers, le ministre de l’Economie et des Finances annonce que «l’Etat du Mali a l’honneur d’informer les investisseurs et les Partenaires Techniques et Financiers que l’intégralité des impayés de la dette du Mali a été réglée». Selon l’avis en date du 12 août 2022, dès la levée des sanctions de la Cedeao, « le Trésor Public a procédé à l’apurement des impayés sur la dette extérieure pour environ 85,1 milliards FCFA ; la dette de marché émise par syndication pour un montant de 66 milliards FCFA et une partie de la dette de marché émise par adjudication pour un montant de 65 milliards FCFA».

«L’émission spéciale de bons et d’obligations du Trésor, organisée le 09 août 2022 a également permis de régler le reliquat des impayés de la dette de marché émise par adjudication, soit 215 milliards FCFA». «En outre, des intérêts de retard ont été payés aux investisseurs sur les impayés de la dette de marché pour un montant de 6,65 milliards FCFA dont 5,48 milliards FCFA pour la dette par adjudication et 1,17 milliards FCFA pour la dette par syndication », détaille l’avis signé par le ministre Alousséini Sanou.

Source: Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.