La liberté provisoire refusée à Youssouf Kéita dit Petit Guimba

affaire petit guimba

Le Tribunal de première instance de la Commune V a rejeté hier la demande de mise en liberté provisoire pour Youssouf Kéita dit Petit Guimba. Son avocat avait déposé une requête dans ce sens pour des raisons de santé.

Youssouf Kéita alias Petit Guimba devra encore attendre son jugement pour connaître définitivement son sort. Inculpé pour coups et blessures volontaires dans l’affaire qui l’oppose à la famille Hawil, son avocat avait demandé sa mise en liberté provisoire pour des raisons de santé. Le jeudi 29 septembre 2016, le tribunal a statué sur cette demande mais sans avis favorable.

« On avait introduit une demande de mise en liberté compte tenu de son état de santé pour qu’il puisse se soigner avant le procès. On a plaidé, mais le tribunal n’a pas voulu se prononcer sur l’affaire aujourd’hui et l’a renvoyée au 6 octobre. Donc, il n’aura pas la liberté provisoire avant d’être jugé », regrette Me Abdrahamane Touré, l’avocat du comédien. Il précise que son client porte encore un hématome au niveau de l’œil gauche et des stigmates sur d’autres parties de son corps.

Le jeune artiste comédien Youssouf Kéita alias Petit Guimba aurait intentionnellement renversé avec sa voiture le Libanais Abass Hawil. Il a été déféré le 13 septembre à la Prison centrale de Bamako après une brève comparution au Tribunal de première instance de la Commune V.

Maliki Diallo

Source: L’Indicateur du Renouveau

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.