Législatives : Une constituante en cas de report ?

Election présidentielle du 29 juillet

L’opposition est en train de tendre un gros piège au pouvoir. Celui-ci consiste à reconnaitre IBK et son gouvernement. En contrepartie, des négociations politiques seraient engagées pour tenter une violation collective de la Constitution (majorité et opposition), en reportant de nouveau les législatives. Ensemble, ils évoqueraient la grève illimitée des magistrats pour « force majeure ».

Ensuite, l’opposition sortirait son machin : « il nous faut une constituante. Le mandat de l’Assemblée actuelle est terminé. L’avis de la Cour l’avait confirmé… ». Un autre débat serait engagé. Les artisans du pour ou contre. La Cour constitutionnelle serait contactée de nouveau. Elle exprimerait son incompétence. Bonjour la gaffe !

Pour éviter cette aventure, le pouvoir doit s’assumer en organisant, à bonne date les législatives, sinon une période d’incertitude s’ouvrirait encore pour notre pays. Que Dieu nous en préserve !

Elhadj ChahanaTakiou

Laisser un commentaire