Le rappeur français Booba aurait envoyé une lettre depuis sa cellule de Fleury-Mérogis

Sur Instagram, le rappeur Médine a posté la photo d’une lettre que lui aurait envoyé son ami Booba depuis sa cellule de la prison de Fleury-Mérogis – sur l’enveloppe, le rappeur a complété la zone expéditeur avec son vrai nom, Elie Yaffa. Dans la légende de la photographie, le rappeur français, dont les deux concerts prévus en octobre prochain au Bataclan pourraient être interdits à la demande d’avocats de victimes du 13-Novembre, fait référence au morceau La lettre de Booba et Ali : « 18 août 2018 dans cette putain d’maison d’arrêt ».

Laisser un commentaire