LE MALI PRÉVOIT D’HONORER LE REMBOURSEMENT DE SES ARRIÉRÉS D’ICI FIN JUILLET

LE MALI N’A PAS PAYÉ PLUS DE 300 MILLIONS DE DOLLARS EN COUPONS OBLIGATAIRES ET EN CAPITAL DEPUIS QUE LES DIRIGEANTS OUEST-AFRICAINS ONT COUPÉ LE PAYS DES MARCHÉS FINANCIERS RÉGIONAUX ET DE LA BANQUE CENTRALE RÉGIONALE EN JANVIER APRÈS UN RETARD DANS LA TENUE D’ÉLECTIONS À LA SUITE D’UN COUP D’ÉTAT MILITAIRE DE 2020.

Le Mali a entamé des pourparlers qui permettront au pays d’honorer tous les remboursements de ses arriérés sur dette  ‘ici la fin juillet à la suite de la levée des sanctions économiques et financières, ont indiqué mercredi trois sources bancaires.

Le Mali n’a pas payé plus de 300 millions de dollars en coupons obligataires et en capital depuis que les dirigeants ouest-africains ont coupé le pays des marchés financiers régionaux et de la banque centrale régionale en janvier après un retard dans la tenue d’élections à la suite d’un coup d’État militaire de 2020.

 

« Si les arriérés sont réglés, l’État malien pourra à nouveau puiser dans le marché pour financer des projets », a déclaré une source du marché ayant une connaissance directe des discussions, demandant l’anonymat car ils n’étaient pas autorisés à parler aux médias.

Le ministère des Finances du Mali n’a pas répondu à une demande de commentaire. Le gouvernement avait précédemment déclaré qu’il n’était pas en mesure d’honorer ses obligations en raison des sanctions qui bloquaient son accès aux comptes de l’État auprès de la banque centrale régionale.

Les dirigeants de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont levé dimanche les sanctions économiques et financières imposées au Mali, après que ses dirigeants militaires ont proposé une transition de 24 mois vers la démocratie. (1 $ = 638,8300 francs CFA)

Source: intellivoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.