LE DIRECTEUR DE LA DIRPA FACE À LA PRESSE : ‘’QUAND BARKHANE ARRIVAIT, LA CRISE SE LIMITAIT SEULEMENT DANS LES RÉGIONS DU NORD, MAINTENANT …’’

Dans  sa traditionnelle conférence de presse mensuelle, tenue le jeudi 17 février 2022, dans sa salle de conférence de la Direction de l’Information et de Relations Publiques des Armées (DIRPA), son directeur, le colonel Souleymane Dembélé a été très clair par rapport au départ des forces étrangères du territoire Mali. Selon lui, neuf ans après leur présence la situation sécuritaire n’a pas du tout améliorée.

Il s’agissait également au colonel Dembélé de donner un aperçu de la situation sécuritaire, les raisons de la montée en puissance des Forces Armées Maliennes (FAMa), la mission de la nouvelle opération dénommée ‘’Kêlêtigui’’ qui a débuté le 25 décembre 2021, les exploits des FAMa sur les théâtres des opérations.

‘’En effet, cette opération a pour objet de répondre aux questions de la population, sur le fait que les FAMa sont statiques’’, a affirmé le colonel Dembélé. Selon lui, les FAMa étaient statiques par manque de moyens de déplacement légers, leur permettant d’aller à la recherche de l’ennemi dû à l’état du terrain. Avant d’ajouter que grâce à l’Opération ‘’Kêlêtigui’’ les FAMa partent à l’offensive, à la recherche et à la destruction des sanctuaires terroristes. De nos jours, ces terroristes sont terrorisés par les FAMa et jouent à l’évitement, car ils sont retrouvés et neutralisés jusque dans leur dernier retranchement, a commenté le Directeur de la DIRPA.

En ce qui concerne les exploits des FAMa sur les théâtres des opérations et les régions du sud, le colonel Dembélé dira que du 25 décembre à nos jours, 208 terroristes ont été neutralisés, dont 142 sur le Théâtre Centre (une partie de la région de Mopti, Sévaré et Ségou et 66 dans la zone sud (Koulikoro, Sikasso, Kayes…) et 108 interpellations. Quarante et sept (47) armes saisies, 28 véhicules, 94 motos, 718 sacs de céréales ayant été pris comme ‘’Zakat’’ par les extrémistes, ont été récupérés, tout comme 453 têtes de bovins et ovins et plusieurs munitions.

D’autres facteurs montrant la montée en puissance des FAMa ont aussi été évoqués par le colonel Dembélé, à savoir, l’acquisition des équipements (4 hélicoptères sortis d’usine, des engins blindés et engins légers), le réarmement moral de la troupe, l’amélioration des conditions de vie et de travail des hommes (la construction des célibateriums et des centres de transit) et les efforts de restructuration visant tous les compartiments des FAMa.

‘’Si la présence de Barkhane n’est pas empiré la situation du Mali, elle n’a pas servi à beaucoup de choses. Quand elle arrivait, la crise se limitait seulement dans les régions du centre et nord, aujourd’hui les terroristes sont entre  la frontière Mali-Cote d’Ivoire’, a-t-il laissé entendre.

Donnons du temps au temps pour juger l’après Barkhane et Takuba dans l’amélioration delà situation sécuritaire, déclare-t-il.

Brehima DIALLO

Source : 22 Septembre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.