LE DIRECTEUR DE LA DIRPA FACE À LA PRESSE : ‘’168 TERRORISTES ONT ÉTÉ NEUTRALISÉS, 37 INTERPELÉS, 28 ARMES SAISIES, 8 VÉHICULES SAISIS ET 34 MOTOS SAISIES EN MAI’’

En conférence de presse le vendredi, 10 juin 2022 à la  Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA), le colonel Souleymane Dembélé a été on peut plus clair par rapport aux exploits des FAMa sur terrain au mois de mai. 

L’objectif de cette conférence mensuelle est d’exposer la situation sécuritaire générale du pays à travers l’opération Maliko et l’opération Kéléntigui. Également communiquer sur les opérations des FAMa dans les théâtres des opérations.

Au cours de cette conférence, le Directeur de la DIRPA, colonel Souleymane Dembélé a rappelé face à la presse que la situation sécuritaire générale du pays est que les FAMa maintiennent la dynamique offensive de recherche et de destruction des terroristes et de leurs sanctuaires dans le cadre du plan Maliko et de l’opération Kélétigui.

Il a ailleurs expliqué que l’opération Maliko a précédé d’autres opérations et a été créée en janvier 2020 pour davantage faire face à la situation sécuritaire du pays. L’opération Maliko est divisée en deux théâtres d’opérations : le théâtre Est qui couvre Gao, Ménaka Kidal et le théâtre Centre qui couvre, Mopti, Tombouctou Ségou et une partie de Koulikoro.

L’opération Keletigui est composée de deux grands GTIA pour couvrir le déficit sécuritaire. Cette opération Keletigui couvre la région de Sikasso, Koulikoro et une partie de Kayes pour sécuriser le pays, les personnes et leurs biens.

Parlant du respect du droit, le directeur de la DIRPA a souligné que l’Armée malienne reste respectueuse des droits de l’Homme dans la conduite des opérations contrairement au rapport de la MINUSMA qui accuse les FAMa d’exactions. ‘’Les FAMa sont formées en cours de droit et mises à niveau, avant tout déploiement sur le terrain. Il a invité la presse à traiter avec discernement les rapports de la MINUSMA et éviter de porter atteinte au moral des hommes sur le terrain par des désinformations.

Nous devons saluer la monté en puissance de nos FAMa et les autorités de la transition qui ne ménagent aucun effort pour faire du Mali un pays de paix et stable. Nous devons tout faire pour éviter cette guerre d’information qui nous éloigne de nos objectifs’’, a-t-il laissé entendre.

Bréhima DIALLO

Source : 22 Septembre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.