LE COLONEL SOULEYMANE DEMBÉLÉ, DIRECTEUR DE LA DIRPA : « CEUX QUI DIVULGUENT CES INFORMATIONS INFONDÉES N’ONT D’AUTRES OBJECTIFS QUE DE TERNIR L’IMAGE DES FAMA… »

Comme à l’accoutumé, le Directeur de l’information et de Relations Publiques des Armées (DIRPA), le colonel Souleymane Dembélé a été, ce jeudi 7 avril 2022, face à la presse pour l’édifier de l’évolution de l’opération des FAMa sur le terrain. L’actualité l’oblige, dans la dynamique de la montée en puissance de l’armée malienne, 200 terroristes ont été neutralisés, suite à une offensive des FAMa déroulée entre le 27 au le 31 mars dernier dans le secteur de Djenné, a annoncé l’État-major Général des Armées. Cette conférence de presse était une occasion pour le Colonel Dembélé d’apporter un démenti catégorique aux allégations « mensongères » de certains individus ou organes de presse, notamment étrangers.

Suite aux allégations « mensongères » des certains individus et certains médias, notamment étrangers, accusant les Forces armées maliennes d’exactions après une offensive de l’Armée qui s’est déroulée le 27 au le 31 mars dernier, à Moura dans le secteur de Djenné, au Centre du Mali, à laquelle elle affirme avoir neutralisé 200 terroristes, le colonel Souleymane Dembélé, DIRPA a édifié, jeudi, la presse sur la situation sécuritaire actuelle du pays. Il a profité de l’occasion pour apporter un démenti catégorique sur les informations de ces derniers jours accusant l’Armée malienne de massacre.

Selon le Directeur de la DIRPA, le Colonel Souleymane Dembélé, cette opération qui a duré cinq (5) jours a été menée sur la base d’une information précise du service de renseignement. Pour lui, la mission première de l’Armée malienne, c’est d’abord la sécurisation et la protection de personnes et des biens ainsi la sauvegarde de l’intégrité territoriale du pays. « Auparavant, on disait que le Mali était le ventre mou de la lutte antiterroriste. Aujourd’hui que nous avons pris en main notre destin en menant cette lutte seul, sans apport d’une force quelconque, on se donne le temps en cette période précieuse de porter de discrédit sur ces forces », a déclaré le colonel Dembélé.

Par ailleurs, le premier responsable de la Direction de l’Information et des Relations publiques des Armées tout en niant catégoriquement ces allégations qu’il juge de « mensongères » a invité les hommes des médias et les organisations à mener des investigations et à recouper les informations avant de s’adonner pour des causes et buts inavoués à jeter le probe sur l’armée malienne. Selon lui, avant l’offensive à Moura, les civils ont été conduits aux différents points de rassemblement qui a mis en place. Il affirme ainsi que ces informations sont sans fondement et cherchent à créer un climat de méfiance entre les FAMa et une partie de la population malienne.

« Nul n’ignore que ceux qui divulguent ces informations infondées n’ont d’autres objectifs que de ternir l’image des FAMa résolument engagées dans la lutte pour la liberté, la sécurité, et la protection des populations et des biens », regrette le porte-parole de l’Armée malienne, colonel Souleymane Dembélé. Concernant la présence au Mali de mercenaires de Wagner, le porte-parole de l’armée malienne apporte un démenti catégorique. Selon lui, « il n’y a que des instructeurs et de formateurs russes au Mali, en vertu d’un accord de coopération bilatérale avec la Russie datant des années 60 ».

Ibrahim Djitteye

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.