Le CDM rejette la non participation des Colonels aux futures échéances électorales

Le Collectif pour la Défense des Militaires en abrégé CDM a appris avec satisfaction la levée enfin des sanctions illégales, illégitimes et inhumaines imposées à notre pays depuis le 09 janvier 2022.

En effet, ce jour 03 juillet 2022 en marge du Sommet d’Accra, la CEDEAO a pris les décisions suivantes :

– Les sanctions économiques et financières sont levées,

– Les frontières sont ouvertes et les ambassadeurs seront de retour au Mali,

– La levée des sanctions est immédiate.

Par contre, les sanctions individuelles restent maintenues et le Mali reste suspendu des instances de l’organisation sous régionales.

Le CDM adresse tout d’abord ses vives félicitations au peuple souverain du Mali qui a su rester serein pour l’honneur, la dignité du Mali et ensuite aux Autorités de la Transition panafricaine du Mali pour avoir répondu valablement à l’appel de l’histoire.

Tout en saluant la levée des sanctions, le CDM rejette catégoriquement et avec la dernière énergie les exigences faîtes en ce qui concerne la non-participation des Autorités de la Transition notamment les cinq (5) Colonels aux futures échéances électorales.

Sur ce point, le CDM rappelle encore une fois à la CEDEAO que le Mali est et demeure un État souverain avec un peuple souverain.

La charte a été élaborée par le peuple malien au même titre que la nouvelle loi électorale promulguée par le Président de la Transition panafricaine du Mali le 24 juin 2022.

Partant de là, le CDM rappelle que seul le peuple souverain du Mali décidera du sort des échéances à venir sur la base des textes les régissant.

Le CDM exige la levée immédiate et sans condition des sanctions ciblées contre certaines Autorités de la Transition panafricaine du Mali.

Pour terminer, le CDM appelle tous les Maliens à la vigilance au niveau de nos frontières et à l’Union sacrée autour des autorités de la Transition panafricaine du Mali, autour de nos Forces armées de Défense et de Sécurité qui sont résolument engagées dans la défense de la patrie contre les ennemis internes, externes du Mali.

Ensemble nous pouvons et ensemble nous libérerons toute l’Afrique du joug du terrorisme international.

Bamako, le 03-07-2022

CELLULE DE COMMUNICATION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.