L’ANTICIPATION COMME SECRET DU RÉSULTAT RECORD DANS LE SECTEUR DU COTON

Le Mali ne cessera jamais de surprendre ses détracteurs et les plus sceptiques. Comme le dit si bien l’adage: ” Gouverner c’est prévoir ” . C’est fort de cette logique que le Ministre de l’Economie et des Finances, sous l’impulsion du Président de la Transition, avait, depuis 2020, réussi à mettre en confiance les acteurs clés du secteur du coton au Mali en épongeant des arriérés de 87 milliards. Il s’agit bien des banques, des producteurs et des fournisseurs d’intrans.Par ce geste inédit, les autorités de la Transition venaient de booster de manière jamais égalée le secteur moteur de l’Economie malienne. A ces arriérés épongés, viennent s’ajouter d’autres mesures déterminantes comme celle du maintien de la subvention des intrans par l’Etat, à 11 000 FCFA , soit un coup financier de 24 milliards, auxquelles s’ajoute la mesure incitative de rehaussement du prix du kilogramme du coton graine de 250 à 280 CFA, soit un coût de 16 milliards.C’est fort heureusement, la combinaison de toutes ces stratégies qui auront permis d’atteindre le résultat record de 760 000 tonnes de coton au titre de l’année 2021- 2022, contre une performance moindre de seulement 150 000 tonnes lors de la campagne précédente. Quelle preuve de résilience!

Cela a bien étonné plus d’un dans l’espace CEDEAO et même au-delà, surtout les “plus grands spécialistes des finances” qui théorisaient déjà sur l’agonie économique du Mali et donc son écroulement sous le poids des sanctions qui lui ont été injustement infligées. Triompher de l’adversité dans la communion collective. C’est cela le Génie malien!
Source: Présidence de la République du Mali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.