LA POLICE MALIENNE EN DEUIL : LE CONTRÔLEUR GÉNÉRAL JOSEPH DOUMBIA MORT À LA TÂCHE

La triste nouvelle est tombée le samedi matin : le Directeur de la police judiciaire,  le contrôleur général Joseph Doumbia, est décédé. Ce policier émérite qui a tout donné à la nation est mort à la tâche. Pour preuve ? Il décédé suite à un malaise survenu dans son bureau.

C’est un pilier de la sécurité du pays, au-delà de la seule police nationale, qui rend ainsi définitivement les armes.

Compétent, sérieux et expérimenté, Joseph Doumbia communément JO l’était. Son parcours dans les rangs de la police l’atteste éloquemment. Par ses qualités et surtout un désir permanent de se perfectionner JO a patiemment gravi les échelons de la police avant de se hisser au sommet de la hiérarchie. En sa qualité de Directeur de la police judiciaire il coiffait des brigades importantes telles que la BIJ (Brigade d’investigation judiciaire), Interpol ou encore la Brigade des stupéfiants.

Le parcours de ce valeureux officier est un enseignement pour les jeunes policiers qui veulent faire carrière dans les rangs et servir le pays.

Jugez-en ! Jeune sous-officier Joseph Doumbia a débuté sa carrière sous l’informe en intégrant le GMS (Groupement mobile de sécurité). Là il fit ses premiers pas en allant au feu lors des incidents frontiers entre le Mali et le Burkina. Ensuite le jeune policier, très vite apprécié par ses chefs, est affecté au service des transmissions de la police. Après un stage en Algérie il revient encore au même service avant de postuler au concours des inspecteurs de police. Après  une formation JO décroche ses galons d’inspecteur et se retrouve à BIJ, où il occupe le poste de chef de la police judiciaire.

Soif de connaissance et toujours envie de se perfectionner, Joseph Doumbia intègre le corps des commissaires suite à un concours ponctué par une formation professionnelle à l’école de police.

Son diplôme de commissaire en poche JO est affecté à la police judiciaire (un service qui était devenu son jardin) pour occuper la tête d’une section. Après un bref passage à la Brigade des stupéfiants, le contrôleur général Joseph Doumbia retourne à la BIJ pour être commandant adjoint puis commandant.

Enfin le couronnement de cette brillante carrière est venu avec sa nomination en qualité de Directeur de la police judiciaire.

Joseph Doumbia fait partie de cette génération de policiers qui ont fait du respect de leur serment un combat quotidien. Pour le Mali, pour l’honneur et la grandeur de la police JO était prêt à tout y compris l’ultime  sacrifice.

NB : Les obsèques du contrôleur général, Joseph Doumbia ont eu lieu, hier, dimanche, à l’Ecole Nationale de Police.

Dors en paix Brave !

C H Sylla

Source: L’Aube

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.