LA FUITE D’UN ENTRETIEN TÉLÉPHONIQUE SUSCITE LA COLÈRE MALIENNE

Un supposé entretien téléphonique entre l’ancien Premier ministre malien Boubou Cissé et le président ivoirien, Alassane Ouattara, a fuité sur les réseaux sociaux. À la grande fureur du Mali puisqu’il y est question, de façon peu amène, des choix politiques et sé

C’est une conversation qui avait vocation à rester privée, mais elle est devenue “virale” sur les réseaux sociaux, rapporte Maliweb.

Le site malien en fait un compte rendu circonstancié : “Dans les conversations, on entend les voix (trafiquées ?) de l’ancien Premier ministre du Mali Boubou Cissé, qui fait le bilan de la situation socio-économique du Mali au président ivoirien, Alassane Ouattara. Les deux protagonistes semblent se réjouir des retombées des sanctions économiques de la Cedeao sur le Mali. Et l’échange attribué aux deux hommes est en effet explosif.

“Malgré tout ce qu’ils veulent faire croire, la situation reste difficile pour eux… ça va être extrêmement difficile de tenir encore trois à quatre semaines financièrement. Donc la tension est là, elle est réelle et monte”, explique Boubou Cissé au président ivoirien. Ce dernier, précise Maliweb, dans sa réponse, “traite tout de go les autorités maliennes de ‘naïfs’, ‘d’idiots” et ‘d’ignorants’”.

“La Russie est la 11e puissance économique aujourd’hui, ce n’est pas la Russie qui va régler leurs problèmes… Je ne comprends pas, on dirait qu’ils sont tombés sur la tête… Ils vont voir que la Russie [Le Mali est soupçonné d’avoir reçu l’aide, dans son combat contre le terrorisme, de la société de sécurité russe Wagner et d’’instructeurs’ militaires russes] ne peut pas les aider en dehors de leur faire des promesses et leur envoyer de vieux matériels”, continue Alassane Ouattara.

Selon la retranscription qu’en fait Afrik.com,

Source : Courrier international

curitaires faits par le pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.