La crise s’aggrave : 16 autres soldats ivoiriens expulsés du Mali, les 49 « mercenaires » toujours arrêtés

Une autre évolution dans l’affaire des 49 militaires arrêtés à Bamako: le Mali expulse les derniers militaires ivoiriens qui devaient être remplacés

Les derniers soldats ivoiriens exerçant déjà dans le cadre du NSE encore sur le territoire malien ont été contraints de quitter le pays. Ils sont au nombre de 16 et ils constituaient les derniers opérateurs de la section à remplacer dans le cadre du NSE au Mali. Ces militaires ivoiriens, comme le veut la pratique dans cette opération, étaient restés après le départ des autres pour veiller sur les installations et les matériels avant de procéder à la passation à la nouvelle équipe qui prend le relais.

Mais ces derniers ont été contraints de rentrer en Côte d’Ivoire. Selon une source militaire, sur injonction de Bamako, ils ont quitté le Mali. Expulsés, ces soldats sont rentrés dans la soirée du mercredi 13 juillet. Contrairement à ces derniers, les 49 militaires qui devaient prendre la relève sont considérés comme des « mercenaires » par Bamako qui les a mis aux arrêts.

Arouna Traoré

Source : LE NOUVEAU REVEIL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.