KIDAL REND UN VIBRANT HOMMAGE AUX SOLDATS DE LA PAIX

La Journée des Casques bleus a été célébrée le 30 mai dernier à Kidal. Outre le personnel civil et en uniforme du bureau régional de la MINUSMA, la cérémonie placée sous le thème « ensemble pour la paix : le partenariat clé du progrès » a réuni les autorités régionales, les responsables administratifs locaux , le Commandement du 72e Régiment d’infanterie motorisé de Kidal, les leaders communautaires et associatifs, ainsi que des Organisations non gouvernementales, des femmes et des jeunes.

La MINUSMA et ses partenaires étaient sur la même longueur d’ondes sur la valeur du partenariat et sur les hommages rendus aux Casques bleus. « Ce thème est salvateur pour nous les Maliens, qui souhaitons pleinement avoir la paix dans tout le pays, du Sud au Nord en passant par le Centre. Célébrer cette journée doit rappeler que nous devons conjuguer nos efforts pour venir à bout du terrorisme et offrir à nos populations la paix dont elles ont besoin », a indiqué le conseiller aux Affaires économiques et financières du Gouverneur de Kidal, Mahamadou COULIBALY.

De son côté le chef du bureau régional de Kidal, El Hadji Ibrahima Boly DIENE, juste après la lecture du message du Secrétaire générale de l’ONU, António GUTERRES, a donné «la réassurance aux partenaires sur la détermination et l’engagement de la MINUSMA à œuvrer à leurs côtés selon les dispositions du mandat. Au nom de tous les collègues qui travaillent dans la région de Kidal, je vous remercie et vous encourage pour le travail ô combien difficile que vous faites ».

 

« Reconnaissance du travail accompli »

La Journée internationale des Casques bleus de l’ONU représente une occasion de rendre hommage au personnel civil, et en uniforme pour leur contribution inestimable aux efforts de l’ONU. Une remise de médailles a eu lieu au profit de 34 officiers d’Etat-major et 5 policiers servant à Kidal, en reconnaissance pour le travail accompli au service de la paix au sein de la MINUSMA.

« L’engagement consacré fait que chaque récipiendaire mérite amplement cette reconnaissance. Nous savons dans quelles conditions de vie et de travail vous évoluez chaque jour et chaque nuit dans le secteur Nord. Les dangers auxquels nous sommes confrontés ces derniers moments sont plus grands, avec l’utilisation d’engins explosifs improvisés contre nos mouvements habituels. Mais malgré ces défis, nous devons persévérer dans la recherche de la paix au Mali à travers une approche globale car l’action militaire seule ne suffit pas », a souligné le Commandant régional de la Force de la MINUSMA, le Général de brigade Mahamat Moussa GOURBAL. « J’insiste sur la reconnaissance du leadership des Nations Unies, de Kidal à New-York en passant par Bamako, vis-à-vis du dévouement quotidien du personnel civil et en uniforme pour la mise en œuvre du mandat de la MINUSMA. Un hommage appuyé à tous les collègues, tombés au front, est de rigueur », a affirmé le chef du bureau régional.

Hommage aux morts

Cette journée permet également d’honorer la mémoire de presque 4 200 Casques bleus qui ont perdu la vie en servant sous le drapeau des Nations Unies depuis 1948, dont 135 hommes et femmes l’année dernière. Le 26 mai dernier, le Secrétaire Général de l’ONU a décerné, pour la deuxième fois seulement, la « Médaille Capitaine Mbaye Diagne pour acte de courage exceptionnel » à titre posthume au capitaine Abdelrazakh Hamit Bahar du Tchad, tombé en héros à Aguelhok le 2 avril 2021.

« Je m’incline devant la mémoire des victimes civiles et militaires, ainsi que des Casques bleus tombés sur le sol Malien », a affirmé M. COULIBALY. « Je voudrais, au nom du Représentant spécial du Secrétaire général, vous dire que cette journée des Casques bleus doit être aussi une journée d’hommage à ceux qui sont tombés en faisant le sacrifice ultime, mais aussi de réflexion pour nous sur comment nous pouvons améliorer chaque jour ce que nous faisons », a conclu M. DIENE.

Source : Minusma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.