KABALA-EST : 3 CONSEILLERS DU CHEF DE QUARTIER SOUPÇONNÉS DE DÉTOURNEMENT DE RIZ

Le gouvernement du Mali sachant que la maladie à coronavirus a impacté sur les activités économiques et sociales de notre pays déjà fragile depuis 2012.

Le gouvernement malien soucieux des souffrances de ses concitoyens a initié un plan d’urgence social comme un moyen de riposte contre les conséquences néfastes de cette maladie mortelle.

Dans cette optique, des fonds ont été mis à la disposition des mairies afin de mettre à la disposition des plus démunis ou les couches les affectées par la covid-19.

A Kabala-Est, un quartier de la commune rurale de Kalabancoro, précisément le secteur 2  a eu une somme de 4.450 a eu un don de riz de 28 sacs

Ce don devait être partagé dans certaines mosquées aux plus démunis. Cela en raison de 4 personnes par mosquées dans toutes les mosquées du secteur.

Ainsi trois  des conseillers au défunt chef de quartier se sont constitués comme responsable de gestion de ce don. Les responsables, conseillers du quartier sont : Modibo Coulibaly, Amadou Coulibaly et Seydou Samaké. Le ministre de la justice, Mahamadou Kassogué est activement interpellé pour faire la lumière sur le qui s’est éclipsé à Kabanla-EST.

Monsieur Sissoko qui devait être son remplaçant du chef de quartier après la mort de celui-ci ,avait été désigné effectivement  par certaines personnes de ressource  avant de se voir   supplanter    de ce  poste par un certain Modibo Coulibaly qui avec ses autres personnes ont détourné ce don composé de riz.

En effet, M. Sissoko, l’ancien conseiller a fait toute démarches nécessaires afin que le quartier ait ses  au bonheur des démunis du quartier.

Quand il a enlevé, il a remis au chef de quartier autoproclamé, Modibo Coulibaly qui joue le rôle du chef de quartier de Kabala-Est.

Ainsi selon des sources bien informées, le chef de quartier, Modibo Coulibaly aurait pris un million à sa femme et empoché lui-même un million avant de donner un million aux chrétiens du quartier et le reste à certaines mosquées.

Aujourd’hui, les populations de Kabala-Est se demandent où se trouve don de riz donc elles ont appris échos.

Un habitant qui quartier nous confie sous anonymat, ” J’ai appris qu’il y a eu de l’argent pour les pauvres de la République, mais nous n’avons rien vu. Les riches se sont accaparé de ça”, ajoute notre interlocuteur

La même source décale que le quartier a bénéficié aussi des vivres composé du riz pour les plus démunis mais il en a été rien à la destination.

C’est une mauvaise gestion consiste à  détourné les vivres destinées à la population.

Les investigations menées ont démontré qu’il y a eu bien et belle un détourné à ce niveau.

Nos sources bien informées nous informent que ces trois personnes ne sont pas à leur première expérience. Ils profitent de cette  responsabilité pour agir en  réseau  mafieux afin de sucer le sang des pauvres à Kabala-Est.

Il faut mettre des  gens honnêtes, et animé bonne moralité pour gérer le bien public. La mairie de kalabancoro est aussi interpellée pour faire la lumière sur cette affaire de riz détourné si elle n’est pas complice.

Il faut que  démunis du quartier rentrent en possession de leur dus pour ne pas gâcher les efforts de nos autorités qui ont la précieuse l’idée  d’amoindrir la certaines souffrances des populations.

Il faut que l’état pilote les opérations de distribution à travers ses services techniques compétents au lieu de laisser les chefs de quartier et certains leaders communautaire qui pensent que c’est leur propriété personnelle.

Le pôle  économique et financier est vivement interpellé pour que la lumière soit faite sur cette situation afin la population gagne son dû.

Seydou Diamoutene

Source : 22 Septembre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.