Intrants agricoles : La Russie prête à approvisionner le Mali

En plus des promesses d’approvisionnement du Mali en blé, en hydrocarbure, en électricité, la Russie s’est dite prête à fournir du Mali de 500.000 tonnes d’engrais pour la campagne agricole 2022-2023.

Ces derniers jours, beaucoup de rumeurs circulent dans la presse et les réseaux sociaux comme quoi la campagne agricole 2022-2023 est en danger, faute d’engrais. En réponse à ces appréhensions le ministre de l’Economie et des Finances, Alousseyni Sanou a, au cours de son séjour en Russie avec certains membres du Gouvernement dont le ministre des Affaires étrangères, rassuré les paysans maliens de la fourniture correcte du pays en intrants.

Au micro des journalistes de l’ORTM à Moscou, le ministre ajoute qu’aujourd’hui le commerce mondial est totalement perturbé, les prix des denrées ont totalement flambé et l’approvisionnement des pays n’est plus assuré.

‘’Aujourd’hui chaque pays doit s’ajuster et équilibrer ses comptes. Nous savons que le Mali importe 47 000 tonnes de blé chaque mois.  Et nous savons que le prix du blé de janvier 2021 à aujourd’hui a été multiplié par cinq. Il est important de venir échanger entre Etat à Etat pour pourvoir obtenir des prix raisonnables’’, explique le ministre. Et sur ce point, il affirme avoir beaucoup d’accords qui seront examinés avec les plus hautes autorités avant de les finaliser.

Sur le plan des hydrocarbures, il dira que le Mali importe 200 millions de litres de pétrole chaque année et ‘’nous avons eu des échanges assez importants sur le prix, vu que la Russie est un grand exportateur. Les discussion sont en cours, afin d’avoir du pétrole en quantité et à un prix raisonnable”, précise le ministre.

Autre sujet, la reprise du train. A ce point, le ministre a affirmé qu’ ”ils ont discuté avec leurs homologues russes des modalités de reprise le trafic ferroviaire. Très prochainement des experts russes seront le sol malien pour examiner le système ferroviaire”.

En plus de cela, il faut ajouter que le prix des intrants agricoles a grimpé. A en croire le ministre Sanou, la Russie a donné des assurances par rapport l’approvisionnement en qualité et quantité des entrants agricoles. ”500 000 tonnes seront livrées par la Russie”, indique le ministre de l’Economie et des Finances.

Bréhima DIALLO

Source: 22 Septembre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.