Insécurité alimentaire : Le Japon offre 6428 tonnes de riz au Mali

Pour renforcer le dispositif de l’insécurité alimentaire au Mali, l’ambassadeur du Japon a remis au gouvernement du Mali du riz, avant-hier. Il a été reçu par le ministre commissaire à la sécurité alimentaire, M. Kassoum DENON, à l’Office des Produits Agricoles du Mali, OPAM.

C’est dans l’optique d’assister le Mali sur le plan alimentaire dans sa crise multidimensionnelle que s’inscrit ce don du gouvernement japonais, dénommé « KR.17 ». Il s’élève à plus de 2 milliards de francs CFA. Ce don est la contribution du Japon pour soutenir le Mali dans ses efforts envers une société résiliente, selon ses lignes politiques, pour renforcer la sécurité alimentaire, explique l’Ambassadeur du Japon, son excellence DAISUKE KUROKI. Cette assistance est nécessaire, car avec l’extension des conflits multiformes au centre du Mali, environ 7,2 millions de personnes vivent dans les régions affectées par la crise, ajoute l’ambassadeur. Parmi elles, les femmes et les filles sont particulièrement vulnérables du point de vue de la protection dans ces zones affectées, indique-t-il.

Aux dires de DAISUKE KUROKI, cette année la situation alimentaire est particulièrement sévère parce que beaucoup de cultivateurs n’ont pas pu exercer leurs activités à cause de l’insécurité. S’y ajoutent les conflits et le changement climatique qui gênent les activités agricoles. C’est pourquoi le Japon soutient le Mali.

Le ministre commissaire à la sécurité alimentaire, Kassoum DENON, a pour sa part rassuré l’ambassadeur du Japon de l’utilisation à bon escient de ce don qui est d’une importance capitale pour le Mali dans une période de crise. Car, il contribuera à la stabilisation du marché céréalier national par la vente du riz à un prix concessionnel à l’effet de rendre plus accessible le riz aux consommateurs.

Tout en appréciant cette intervention, le ministre a remercié les hautes autorités du Japon au nom du gouvernement du Mali. Pour terminer, le ministre, très motivé, a appelé à la mise en œuvre effective du programme KR.18, prévu pour le début de l’année 2020 et à la diligence de l’élaboration du KR.19, dont l’accord est déjà signé entre les deux gouvernements.

Oumar SANOGO

SourceLe Démocrate

Laisser un commentaire