Hausse du prix du gaz butane : Les importateurs apportent un démenti

Le groupement des professionnels du Gaz domestique dément formellement les rumeurs, selon lesquelles ils seraient en grève illimitée avec une augmentation des prix du gaz. Les responsables du groupement reconnaissent les difficultés dans l’importation du gaz butane mais déclarent « qu’à aucun moment » les entreprises gazières n’ont observé un arrêt de travail. Toutefois, ils ont réclamé dans une lettre adressée au ministre du Commerce, le règlement d’une subvention élevée à plus de 5 milliards de F CFA.

Des informations non confirmées font état, depuis quelques jours, d’une grève illimitée des importateurs de gaz butane. Mais, le groupement des professionnels de gaz domestique au Mali assure « qu’il ne s’agit là que de rumeurs infondées ». « Nous ne sommes pas en grève, nous ne partirons jamais en grève. Nous n’avons jamais demandé une augmentation de quoi que ce soit. Ce qui se passe sur le marché, c’est le travail des spéculateurs, nous n’avons rien à voir avec ça.

Et je précise aussi que le gaz est fixé à 3 500 f au Mali, c’est ça le prix officiel et le prix du gaz n’a pas bougé », a précisé le président du groupement des professionnels du Gaz domestique au Mali. Néanmoins, les entreprises gazières font actuellement face à une crise de trésorerie due au non-paiement de la subvention du gaz butane par l’État.

Cette créance de l’État s’élèverait à plus de 5 milliards de F CFA…

 

Economie : Soutien de la  BAD au secteur privé

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement a approuvé une ligne de crédit de 30 millions d’euros en faveur de la Banque de Développement du Mali (BDM-SA), en vue de procurer des financements sur le long terme à sa clientèle, et de répondre à leurs besoins d’investissement.

La clientèle de la BDM-SA est constituée aussi bien de grandes que de petites et moyennes entreprises (PME) opérant dans des secteurs réputés être à haute intensité de main d’œuvre, tels que l’agro-industrie et le logement social.

L’opération va prendre en compte les priorités stratégiques de la Banque africaine de développement et dédier au moins 15% de la facilité aux femmes entrepreneurs. Elle est également en conformité avec la politique du secteur financier du groupe de la Banque, ainsi qu’avec sa stratégie en matière de développement du secteur privé.

Le projet est en parfaite adéquation avec quatre des cinq priorités (« High 5 ») déclinées par la Banque, à savoir l’accès pour l’Afrique et ses populations à l’électricité, l’autosuffisance alimentaire, l’industrialisation et l’amélioration du cadre et de la qualité de vie.

SourceL’Aube

Laisser un commentaire