Fronde au sein du Corema: Fomba et Fousseyni Ouattara écartés

Fousseyni OUATTARA et Aboubacar Sidick FOMBA, respectivement président et porte-parole ne sont plus membres du Collectif pour la Refondation du Mali (COREMA). Du moins, selon les conclusions de la réunion de certains cadres fondateurs réunis, ce mardi 28 juin 2022 au CICB. Ceux-ci ont décidé de dissoudre ledit Mouvement en raison de certaines divergences internes nées de l’Adoption de la nouvelle loi électorale le 17 juin dernier. Alors que Fousseyni OUATTARA et Aboubacar Sidiki FOMBA avaient voté contre, les autres membres du COREMA qui siège au sein du Conseil national de transition (CNT) étaient au nombre des votants.

Créé en 2021, le Collectif pour la Refondation du Mali (COREMA) est désormais plongé dans une crise aigüe. Pour cause ! Des membres fondateurs réunis ce mardi 28 juin 2022 au CICB ont décidé de dissoudre ledit Mouvement en raison, disent-ils, de certaines divergences. De même, ils ont décidé d’adopter la dénomination de « Alliance pour la Refondation du Mali (AREMA)». Mohamed Ousmane AG MOHAMEDOUNE a été désigné comme président de AREMA à l’unanimité des membres présents.

L’information a été donnée à travers une déclaration rendue publique à l’issue de cette rencontre tenue ce mardi 28 juin 2022 au CICB.
Selon les auteurs de cette déclaration, à cause de l’entêtement des camarades Fousseyni OUATTARA et Aboubacar Sidiki FOMBA à nier leur tort et à reconnaître l’existence de la crise, la réunion a reconnu la nécessité de réorganiser, de réformer et renommer le mouvement pour préserver et consolider ses acquis.
Aussi, la réunion, après échange et consultation de la base du COREMA, a décidé de la dissolution du Collectif pour la Refondation du Mali (COREMA) ; d’adopter la dénomination « Alliance pour la Refondation du Mali A.RE.MA » en lieu et place du COREMA désormais dissout.
La nouvelle Alliance vise l’absorption de tous les militants et bases anciennement COREMA et de conserver les objectifs et la vision de base notamment le soutient à la transition et aux autorités de la transition pour la refondation et l’indépendance totale de notre pays le Mali.
Dans la même veine, la réunion a décidé de poursuivre dans ce format ses activités d’information, de sensibilisation et de mobilisation des populations autour des objectifs de refondation conformément à la volonté du peuple portée par le Président de la transition, le Colonel ASSIMI GOITA.
Au cours de la même journée, les intéressés, Fousseyni OUATTARA et Aboubacar Sidick FOMBA, respectivement président et porte-parole du COREMA, ont apporté un démenti formel contre cette information.
« Le collectif pour la refondation du Mal i(COREMA) tient à informer l’opinion nationale et internationale que le COREMA demeure un et indivisible», peut-on lire dans un communiqué signé le 28 juin 2022 par l’honorable Aboubacar Sidick FOMBA, porte-parole du COREMA.
Dans le même communiqué, on apprend que Mohamed Ousmane Ag MOHAMEDOUN, président de la nouvelle Alliance (AREMA), et Attaye ABDALA ont été radiés sur décision du bureau national du COREMA pour calomnie, tentative de division et d’usurpation de titre.
A travers le communiqué signé par son porte-parole, Aboubacar Sidick FOMBA, le COREMA apporte la précision que le mouvement de l’inclusivisité dont Mohamed Ousmane est le premier responsable n’a jamais notifié par lettre son adhésion au COREMA, règle préalable pour prétendre être membre du COREMA à fortiori membre fondateur.
Selon les termes du communiqué, Mohamed Ousmane Ag MOHAMEDOUN et Attaye ABDALA sont dans la manipulation en disant sur tous les toits qu’ils ont reçu des consignes du Président Assimi et du président du CNT Malick DIAW afin de voter pour la loi électorale.
«Cela est un mensonge de bonne facture car nous savons très bien que le vote n’est pas impératif et que nous avons les preuves que cela est de la pure manipulation, une tentative de division des organes de la transition», tranche le communiqué.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source : Info-Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.