FRAUDES ET TENTATIVES DE FRAUDES AUX EXAMENS : 13 ACCUSÉS AUDITIONNÉES PAR LE JUGE

13 personnes accusées de fraude ou de tentatives de fraude aux examens de fin d’année 2022 ont été présentées au juge du tribunal de grande instance de la commune IV du District de Bamako, le mercredi 13 juillet dernier, pour les premières audiences.

L’éducation reste un secteur clé à dépoussiérer pour redorer le blason du Mali.  Pour y parvenir, les autorités de la transition ne lésinent pas sur les moyens. Le département en charge du secteur met les bouchées doubles pour répondre à « son ambition de faire des examens sans faux sujets, sans fuites et sans fraude ».

Ainsi, les acquis engrangés par le département dans le cadre de la lutte contre les 3 F à savoir les Fraudes, les Fuites de sujets et les Faux sujets, depuis les examens du CAP jusqu’au Brevet de Technicien (BT), se traduisent par l’interpellation des 13 personnes dont des candidats, des enseignants et parents d’élèves, pour flagrant délit. « Toutes les personnes incriminées sont mises à la disposition de la justice pour des poursuites pénales », a informé la Ministre de l’Education Nationale, Madame Sidibé Dédéou Ousmane.

Mercredi dernier, ces personnes ont été auditionnées par le tribunal de grande instances de la commune IV du District de Bamako. Le département de l’éducation a été représenté par le Chef de Cabinet, le Conseiller Juridique et un membre de la Cellule de Communication « pour être entendu sur son éventuelle constitution de partie civile dans la procédure suivie contre les fraudeurs pour fraude aux examens ».

Dans cette dynamique de lutte contre les trois « F », le Département, à en croire sa première responsable,« est plus que jamais déterminé à prendre le taureau par les cornes pour mettre fin au phénomène » et « reste déterminé et engagé à faire des examens propres ».

Lors de son point de presse, le mardi 12 Juillet 2022, la Ministre Sidibé a remercié le Président de la Transition, colonel Assimi GOITA, « pour les efforts consentis », l’ensemble des membres du Gouvernement pour leur implication personnelle dans la bonne marche des examens de fin d’année 2022. Sans oublier les partenaires de l’école malienne dont elle a réclamé l’implication pour aboutir à des résultats qui honorent le pays.

Espérons que la dynamique soit maintenue dans les perspectives des examens du BAC, du BT Santé et du BT Agricole.

Cyril Adohoun

Source: L’Observatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.