Examen de fin d’année: les syndicats dénoncent le non-paiement des per diem

Dans un communiqué publié ce lundi 1er août, les Syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 ont invités les autorités à diligenter le paiement des per diem des surveillants. Ils ont aussi dénoncé les événements qui ont émaillé les examens du DEF et du BAC au niveau de l’Académie d’Enseignement de Kéniéba.

Alors que l’année scolaire s’est terminée sur de bonnes notes avec, notamment, la tenue correcte des examens de fin d’année scolaire 2021-2022 ;  on apprend, à travers un communiqué des syndicats de l’éducation signataires que dans certaines académies, frais de surveillance et de correction ne pas encore payés par l’État à la date du lundi 1er août 2022.

Pourtant, pour une des rares fois, le Mali a pu organiser des examens sans fuite de sujets, apparente et sans fraudes.

Face à cette situation qui risque des ternir l’image de cette réussite, ils ont alors réclamé la diligence des autorités pour le règlement de cette situation financière.

À côté de cela, les syndicats de l’éducation dénoncent les différents événements qui ont émaillé les examens du DEF et du BAC au niveau de l’Académie d’Enseignement de Kéniéba.

Selon les termes du communiqué, ‘’l’auteur de ces actes cherchait à entacher l’image et la détermination des enseignants’’.

Les syndicalistes s’engagent à suivre l’évolution du dossier et à user de tous les moyens légaux pour mettre les victimes dans leurs droits.

Cependant, les syndicats rappellent que les résultats hautement encourageants des examens de fin d’année sont le fruit de la conjugaison des efforts de l’ensemble des acteurs de la communauté éducative.

De leur avis, ce succès collectif est le début du processus de la refonte de système éducatif Malien et doit être poursuivi et soutenu à ce titre, par les autorités afin d’atteindre les objectifs assignés à notre école.

Par ailleurs, ils remercient leurs collègues enseignants pour la qualité du travail effectué.

Enfin,  ils ont adressé des remerciements au département de l’éducation nationale pour leur volonté politique affichée et la qualité de l’organisation des différents examens de fin d’année.

Pour ce faire, ils encouragent le département à maintenir la dynamique enclenchée afin de redorer l’image, longtemps avilie de notre école.

PAR AMINA SISSOKO

Source: INFO-MATIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.