ENVIRONNEMENT: LE FLEUVE DJOLIBA À BAMAKO, PLEIN D’ORDURES

Les pêcheurs bozo ont d’énormes problèmes pour pêcher des poissons entre les trois (03) ponts de la ville de la ville de Bamako.

Il n’y a pas assez d’eau dans le fleuve, mais là n’est pas le problème. La complication, ce sont les ordures dans le fleuve qui remplissent les filets des pêcheurs. Tirés des eaux, les filets sont bourrés de sachets d’emballages. À ce niveau, si rien n’est fait, il n’y aura plus de poisson dans le fleuve Djoliba et ses environs. Les ordures risqueront de remplacer les eaux et les poissons.

Source : L’Inter de Bamako

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.